Rodrigue Gillion : "J'ai prouvé que j'avais ma place en sprint !"

il y a 1 mois | Maxime Pasture

Le 2e week-end en GT4 Europe de Rodrigue Gillion a été riche en émotions et en enseignements. Le pilote Auto Trends partage avec nous ses satisfactions, tout en pointant encore quelques points à améliorer.

Le Belge Rodrigue Gillion a passé son week-end de Pentecôte du côté du circuit Paul Ricard, au Castellet, dans le Var. Sur un circuit qu’il connaît bien, le Bruxellois avait à cœur de montrer sa pointe de vitesse dans le très relevé GT4 Europe. Mais le week-end n’a pas vraiment démarré sous les meilleurs auspices : le vendredi 4 juin, le moteur de l’Aston Martin Vantage AMR GT4 refusait de se mettre en route pour les deux séances d’essais libres ! Les joies de l’électronique… Heureusement, après de nombreuses manipulations et le changement d’une pièce, l’équipe PROsport trouvait la solution pour que la belle anglaise puisse prendre part aux qualifications.

Des qualifications à améliorer

Même sans « échauffement », Nico Verdonck, coéquipier de Rodrigue, signait un chrono impressionnant le plaçant tout simplement en 2e position sur la grille ! De son côté, Rodrigue réalisait le 43e temps devant plusieurs voitures de sa catégorie Pro-Am réunissant, rappelons-le, un pilote professionnel et un gentleman driver : « J’ai eu quelques difficultés à gérer le trafic en qualifications. Il faut dire qu’avec 50 voitures en piste, ce n’est pas évident. Je dois encore m’améliorer dans ce secteur car avec un tour clair, j’aurais pu améliorer mon chrono d’une seconde pleine ! »

On le sait, la séance de qualifications est un exercice ô combien intense dans lequel il est compliqué de réunir trois secteurs parfaits. Mais on sait aussi que les points se distribuent en course, exercice que Rodrigue Gillion maîtrise mieux. Et le Bruxellois allait le confirmer lors des deux courses.

Un Top 10 à conserver

Lors de la première manche, après un relais solide, Nico Verdonck passait le volant à Rodrigue en 3e position. En sortant des stands, 25 minutes durant, le pilote Auto Trends bataillait dans le trafic, montrant de belles manœuvres défensives mais aussi quelques beaux dépassements. Le duo belge franchissait le drapeau à damier à la 11e position générale, 6e en catégorie Pro-Am, devant des équipages avec une expérience en sprint bien plus grande que celle de Rodrigue.

En course 2, comme à son habitude, Rodrigue Gillion prenait un départ canon. De la 43e place, il rentrait au stand pour l’arrêt obligatoire, après 25 minutes de relais, en 34e position. Ensuite, Nico Verdonck allait réaliser un véritable festival de dépassements pour emmener l’Aston Martin Vantage AMR #25 jusqu’en 18e position au classement général. Terminant 8e en catégorie Pro-Am, récoltant à nouveau de gros points, le duo belge réalisait par la même occasion l’une des plus belles remontées en course ! « Cette 2e course au Paul Ricard montre encore à quel point les qualifications sont importantes. Car je suis persuadé qu’avec notre pointe de vitesse, nous pouvons viser un Top 5 dans notre catégorie et donc, un Top 10 au général. Avec ce meeting au Paul Ricard, je pense avoir prouvé que j’avais ma place en sprint et j’en suis très heureux. Vivement la suite ! », analyse Rodrigue.

Après deux rendez-vous, le duo Verdonck/Gillion se positionne 9e au championnat dans la catégorie Pro-Am. Et rester dans ce Top 10 est clairement l’objectif de Rodrigue Gillion pour sa première année en sprint !

La prochaine manche aura lieu du 1er au 3 juillet, à Misano, en Italie.

Mots-clés: Sport Aston Martin Vidéos
Rodrigue Gillion : "J'ai prouvé que j'avais ma place en sprint !"
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris