La nouvelle Dacia Sandero est-elle dangereuse ? Non, voici pourquoi.

il y a 3 sem. | Nicolas Morlet

Peut-être avez-vous vu les chiffres de la dernière campagne de crash-test Euro-N-Cap. La Dacia Sandero s’y voit créditée de deux étoiles sur cinq seulement. Une note si faible n’avait plus été décernée par l’organisme indépendant depuis 2018 !...

 

... Cela ne signifie toutefois pas que la nouvelle citadine soit dangereuse.

 

Pour analyser ce résultat il faut bien comprendre le fonctionnement de la notation Euro-N-Cap. Celle-ci se décompose en 4 critères : protection des occupants adultes, protection des occupants enfants, protection des usages faibles, et systèmes d’aides à la conduite. Une note, traduit en nombre d’étoiles, est attribuée à chaque critère, et la note la plus faible détermine le nombre d’étoiles de la note totale du véhicule.

Dacia ayant toujours fait de son tarif concurrentiel son arme de séduction, il est normal que le constructeur fasse l’impasse sur les dernières technologies d’aide à la conduite, de série en tout cas. Et c’est là que le bât blesse : la Roumaine n’obtient que 2 étoiles (42%) en matière d’assistances, d’où sa note finale si sévère.

Mais que les clients se rassurent, la Sandero (mais aussi la nouvelle Logan, plus commercialisée en Belgique) obtient des notes tout à fait correctes pour la protection de ses occupants : 70% (4 étoiles) pour les adultes et 72% (4 étoiles) pour les enfants. Pas de quoi s’alarmer donc !

 

Pages concernant Dacia
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris