Volkswagen Taigo : Un SUV de plus pour Volkswagen…

il y a 1 mois

Volkswagen a dévoilé la version européenne de son Taigo, un nouveau SUV qui s’apparente à une version plus profilée du T-Cross. Le premier du genre en Europe.

Plutôt que de parler de SUV, Volkswagen préfère le terme de Crossover pour son nouveau Taigo. Son positionnement entre le T-Cross et le T-Roc semble un peu flou, mais le constructeur a semble-t-il jugé qu’il existait une niche suffisante pour y glisser un troisième modèle. Du premier, il reprend la plateforme (MQB A0), mais se montre 3 cm plus long que le second. Si son look plutôt viril souligné de protections additionnelles sur les passages de roues, peut laisser transparaitre un comportement engageant, le soufflé retombe bien vite à la lecture de la fiche technique. Calquée sur celle du T-Cross, elle se cantonne à une traction avant et des motorisations à essence. Le 1.0 TSI 3 cylindres est proposé en 95 ou 110 ch ; avec boîte manuelle 5 rapports pour le plus modeste, boîte 6 ou DSG7 pour le plus musclé. Le 1.5l TSI 150 ch DSG7 coiffe l’offre. Et ni version sportive, ni motorisation hybride ne sont appelées à venir gonfler l’offre.

Habitable et bien doté

Outre sa belle habitabilité et un coffre de 385 à 455 litres selon la position de la banquette coulissante, le Taigo séduit aussi par son équipement. En fonction du niveau de finition ou des options cochées, le petit SUV peut notamment recevoir des phares Matrix-LED, dont le faisceau s’adapte en temps réel au trafic pour profiter d’un éclairage optimal en permanence. A bord, on trouve l’instrumentation numérique Digital Cockpit Pro affichée sur une dalle de 10,25’’, et en matière d’assistance, le Taigo peut compter sur l’autonomie de niveau 2, combinant maintien de voie actif et régulateur de vitesse adaptatif.

La commercialisation en Europe devrait intervenir en toute fin d’année, à des tarifs qui seront communiqués un peu plus tard.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris