Voici le Mercedes Classe T, le ludospace premium

il y a 3 sem. | Nicolas Morlet

Mercedes ajoute une nouvelle lettre à sa gamme : le T. Sous cette appellation « Classe T » inédite se cache un véhicule d’un genre nouveau pour la marque allemande : un ludospace, forcément premium, Mercedes oblige. Mais si vous lui trouvez un petit air de déjà-vu, c’est normal…

Ne tournons pas autour du pot, le Classe T est dérivé du Renault Kangoo (et donc également cousin du Nissan Townstar). Il est en fait une version luxueuse du Mercedes Citan Tourer, qui cible plutôt les entreprises. Le nouveau modèle entend quant à lui séduire les familles et pratiquants de loisirs actifs. Pour différencier les deux, Mercedes compte donc appliquer la même recette que pour les Vito Tourer et Classe V.


Le Classe T se veut donc plus luxueux dans son exécution. Cela se remarque aux touches de chromes extérieures (selon les versions), aux phares LED, aux vitres arrière surteintées à l’extérieur, ainsi qu’aux sièges en cuir et microfibre Artico à bord notamment. L’habitacle peut également être rehaussé d’inserts assortis à la couleur extérieure. L’écran entre les compteurs, face au conducteur, passe à 5,5’’ et en couleurs.

 

Pour le reste, Citan et Classe T font cause commune, notamment sur le système multimédia MBUX à commande vocale « Hey Mercedes » capable de reconnaitre des demandes en langage commun, mais aussi pour le coffre, dont le volume de 520 litres reste le principal atout, en plus d’une modularité au-dessus du lot.

Côté motorisations, le Classe T retient le 1.5l diesel en 95 ou 116 chevaux, et le 1.3l essence de 102 ou 131 chevaux. Une variante électrique baptisée EQT viendra rapidement gonfler la gamme. Et si dans un premier temps une seule carrosserie est proposée, une variante allongée est également prévue.

Voici le Mercedes Classe T, le ludospace premium
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris