Spyker revient !

il y a 2 sem.

Le constructeur néerlandais Spyker pourrait revenir sur le devant de la scène. En ce dernier jour de l’année, Viktor Muller, le CEO de ce qui reste de la marque, annonce l’arrivée de nouveaux investisseurs pour relancer la production des sportives luxueuses dès 2022 !

En sommeil depuis plusieurs années en dépit d’effets d’annonce intermittents, Spyker semble enfin entrevoir une éclaircie. Des investisseurs de poids se joignent à l’aventure pour apporter une bouffée d’oxygène financier à la marque. Parmi eux, Michail Pessis et Boris Rotenberg, déjà actifs dans l’automobile via leur écurie d’endurance SMP Racing, et la société de tuning du premier, R-Company.

Trois modèles en 2022

L’intention clairement affichée est de relancer la production de trois modèles, dès 2022 : le coupé C8 Preliator, la plus compacte B6 Venator et le gros SUV Peking-to-Paris, véritable arlésienne du constructeur puisque cela fait une dizaine d’années qu’il nous est annoncé.

Une histoire compliquée

Il faut dire que l’histoire de la marque n’a rien d’un long fleuve tranquille. Après une première vie entre 1914 et 1929, Spyker est relancée en 1999 par Viktor Muller et Maarten de Bruijn, avec de grandes ambitions. Malgré une production microscopique (entre 10 et 20 exemplaires annuellement), la marque investit à tout va, notamment en sport auto, jusqu’à avoir une écurie de F1 à son nom en 2007. L’apogée sera atteinte en 2010 lorsque la marque s’offrira Saab, qu’elle ne pourra sauver de la faillite, provoquant sa propre chute. En 2013 pourtant, la marque présente la B6 Venator au Salon de Genève, avec la promesse d’une entrée rapide en production… qui n’a toujours pas eu lieu à ce jour. Pas plus d’ailleurs que la C8 Preliator, dévoilée en 2016. 2022 devrait enfin faire bouger les choses !

Spyker revient !
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris