Mazda CX-60 : le SUV qui veut transformer Mazda en constructeur premium

il y a 2 mois

Mazda ne cache pas son ambition de devenir un constructeur premium pour concurrencer des marques comme Lexus ou Volvo. Si la qualité des derniers produits de la marque avaient déjà tendance à l’inscrire dans cette tendance, le nouveau SUV hybride rechargeable CX-60 doit l’aider à asseoir ce statut.

Le CX-60 marque une nouvelle étape dans le design Mazda, bien évidemment baptisé selon l’un des concepts du bien-être japonais. Cette fois, c’est le concept « Ma », à savoir « le calme et la dignité de la beauté dans un espace vide ». Tout un programme.


Concrètement, cela se traduit par un dessin encore plus affirmé, caractérisé par une calandre XXL à l’avant et des muscles plus saillants sur les épaules et le postérieur. Plus grand que le CX-5 (4,75 m de long), le Japonais n’est pas non plus sans rappeler le Maserati Levante par les proportions de son profil, au long capot et à l’espace habitable rejeté vers l’arrière. Avouez qu’il y a pire référence dans le monde des SUV.


L’habitacle est conforme à ce que fait Mazda, à savoir propre et épuré. Une grande attention a été portée aux détails et aux matériaux, et le cuir Nappa côtoie du bois d’érable et différents textiles japonais ; le tout relevé de détails chromés d’un bel effet.

Plug-In hybride ou… diesel !

Pour son arrivée en Europe, le CX-60 disposera d’une motorisation hybride rechargeable, une première pour Mazda. Le moteur 2.5l Skyactiv est associé à un moteur électrique de 100 kW (136 ch) pour délivrer une puissance totale de 241 kW (327 ch) et 500 Nm de couple. La batterie de 17,8 kWh promet de rouler jusqu’à 100 km/h durant 63 km sans produire le moindre rejet polluant à l’usage. La consommation théorique est annoncée à 1,5l/100km (33 gr CO2/km) en cycle combiné WLTP.

Et les sensations de conduite ne seront pas oubliées : le CX-60 accélère de 0 à 100 km/h en 5,8 secondes, et la batterie implantée au plus bas combinée à des suspensions spécifiques devraient procurer un comportement routier plutôt dynamique.

Mazda proposera également d’autres motorisations six cylindres plus réjouissantes, mais auxquelles l’on peut prédire une carrière des plus anecdotiques en Europe : un 3.0l essence et un… 3.3l diesel !

Mazda CX-60 : le SUV qui veut transformer Mazda en constructeur premium
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris