Les constructeurs chinois ont doublé leurs ventes en Belgique

il y a 1 mois | Nicolas Morlet

En 2022, ce sont exactement 4.000 voitures chinoises qui ont été immatriculées en Belgique. Un nombre en forte croissance, qui reste toutefois extrêmement marginal sur le volume total.

Ces 4.000 unités ne représentent que 1,2% du total des 366.303 immatriculations enregistrées en 2022. Néanmoins, elles constituent une augmentation de quelque 53%, notamment grâce à l’élargissement des gammes et l’arrivée de nouveaux constructeurs : BYD, Bestune ou encore LEVC ont fait leur apparition dans le classement. La tendance devrait donc se poursuivre dans les années à venir. Cette année, ce sont par exemple Nio et Xpeng qui seront lancés en Belgique, tandis que la très attendue MG4 devrait considérablement gonfler les ventes du constructeur MG.

Les « faux chinois » cartonnent

Ces chiffres sont obtenus en intégrant les constructeurs chinois cachés sous une façade européenne, Polestar, Lynk&Co et MG, qui font le gros des ventes européennes. On peut évidemment discuter de la nationalité respective de ces marques, les deux premières étant basées à Göteborg en Suède, et la troisième près de Londres. Mais toutes trois sont désormais financées, développées - pour la technologie au moins - et produites en Chine, par le groupe Geely pour les deux premières, SAIC pour la troisième.

On y a aussi intégré LEVC, le fameux taxi anglais, désormais propriété de… Geely également, qui a toutefois la particularité de continuer à produire ses voitures en Angleterre.

Polestar représente à elle seule 1.741 immatriculations, ce qui la classe en 27ème position au classement des marques les plus vendues. Deux rangs plus loin, on trouve sa marque cousine Lynk&Co, immatriculée à 1.477 reprises en 2022. Et en 33ème position, MG a enregistré 938 véhicules.

Les « vrais » chinois toujours discrets

Si l’on s’en tient aux constructeurs purement chinois, ils ne percent pour l’instant pas chez nous. DFSK, BAIC, BYD, Aiways, JAC et Bestune ont totalisé 341 immatriculations, soit à peine 0,0009% du marché.

Les constructeurs chinois ont doublé leurs ventes en Belgique
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris