Les concessionnaires automobiles payent lourdement le prix de la crise sanitaire

il y a 3 sem.

Traxio, la fédération des professionnels de l’automobile, vient de dévoiler les chiffres de son étude de rentabilité des concessionnaires pour l’année 2020. Sans surprise, les chiffres sont dans le rouge, avec pour toile de fond, la crise sanitaire qui n’en finit pas.

2020 restera gravée comme une année noire. Sur le plan social et médical bien sûr. Mais aussi pour l’économie en général. En Belgique, le PIB a diminué de 5,7 %.  Mais l’impact de la crise sanitaire a été bien plus important sur le secteur automobile, où le chiffre d’affaires a plongé de 14,2%. Un chiffre encore plus élevé chez les concessionnaires et agents de marques, où la chute s’élève à près de 17%, surtout en raison de l’effondrement des immatriculations des voitures neuves.

Marges en hausse, mais…

Toutefois, grâce notamment aux aides gouvernementales et à la flexibilité accrue qui a permis d’éviter la catastrophe, les marges ont connu une très légère hausse, passant de 2,48 à 2,58% du chiffre d’affaires pour les concessionnaires. Pour les agents, cette marge n’est que de 1,72%. Une légère hausse qui ne doit toutefois pas masquer une tendance générale à la baisse : -14% par rapport à 2016 pour les concessionnaires, -8% pour les agents. Rien qu’en 2020, la perte de profit moyenne s’élève à 8%.

Les concessionnaires automobiles payent lourdement le prix de la crise sanitaire
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris