Le roi des SUV revient pour une 5ème génération : voici le tout nouveau Range Rover

il y a 1 mois

Inventeur du segment des SUV de luxe dans les années 70, le Range Rover revient pour une 4ème génération. Entièrement nouvelle, celle-ci fait plus que jamais la part belle au luxe et au raffinement, et intensifie logiquement son offre électrifiée sans toutefois renoncer à ses fondamentaux.

Le Range Rover repose sur une toute nouvelle plateforme. Baptisée MLA, celle-ci pourra être déclinée en plusieurs longueurs et pourra surtout recevoir toutes sortes de motorisations thermiques, hybrides et électriques. De quoi soutenir les ambitieux projets d’électrification de Land Rover, mais aussi et surtout de Jaguar, dont les dirigeants ont déjà annoncé leur ambition de devenir 100% électrique dès 2025. Autant dire demain.

Esthétiquement, le nouveau Range Rover ne rompt pas vraiment avec la tradition. Son style s’inscrit dans la lignée de son devancier, mais avec une touche de Velar en plus, notamment dans le traitement simplifié des surfaces ou dans les poignées de portes rétractables. L’arrière est sans conteste la partie la plus innovante en termes de design, avec ces rangées de LED verticales d’une élégante finesse. Deux longueurs sont toujours proposées. La courte affiche 5,052 m, soit déjà 5 cm de plus que le modèle remplacé, et la longue affiche 20 cm de plus gagnés sur l’empattement pour offrir plus d’espace aux occupants arrière.

Alexa et matériaux durables

A bord, c’est plus que jamais le luxe qui domine. La planche de bord suit la tendance globale actuelle, avec des écrans plus imposants pour le multimédia et le tableau de bord digital, et des commandes désormais presque intégralement tactiles. Certaines d’entre-elles comme la navigation ou la musique pourront être pilotés vocalement par l’assistant personnel Alexa fourni par Amazon ; et il sera aussi possible de prendre le contrôle à distance des autres appareils intelligents connectés au système.

Aux côtés du cuir, Land Rover offre désormais plusieurs choix de revêtements alternatifs plus durables tels que le tissu Ultrafabric ou un mélange de laines Kvadrat. Evidemment, une pléthore d’options permettront de personnaliser et de rendre l’ambiance plus exclusive encore, et une version SV, dotée de sièges inclinables individuels aux places arrière sera proposée. Le Range Rover pourra emmener jusqu’à 7 occupants selon la configuration retenue.

Des moteurs pour tous

Côté moteur, le Range Rover conserve une noblesse digne de son rang en n’ayant recours qu’à des motorisations à six cylindres minimum lors de son lancement : 3.0l de 360 ou 400 ch en essence ; 3.0l de 249, 300 ou 350 ch en diesel. Ces dernières pouvant être associées ou non à la microhybridation 48V fournie d’office sur les moteurs à essence. La gamme est en outre coiffée d’un V8 4.4l de 530 chevaux provenant de chez BMW, et qui remplace le somptueux V8 5.0l Supercharged dont les normes ont fini par avoir raison. Il est capable d’envoyer les 2.585 kg à vide de l’auto à 100 km/h en 4,6 secondes !

Mais les fers de lance de ce Range Rover en Europe seront à n’en pas douter les nouvelles motorisations hybride rechargeables. Le P510e produit ses 510 chevaux cumulés à partir du 3.0l essence de 400 ch auquel s’ajoute un moteur électrique de 105 kW/142 ch, tandis que le P440e, un peu plus modeste, annonce 440 ch. Grâce à leur batterie de 31,8 kWh nets, Land Rover promet 80 km d’autonomie en usage réel.

Agile

Enfin, inutile de préciser que toutes ces motorisations sont assorties d’emblée à la transmission 4x4, et que ce Range Rover est sans conteste le plus doué de son segment en dehors du bitume grâce à ses nombreuses aides électroniques. Mais il est également plus agile sur route grâce à ses 4 roues directrices, qui réduisent le diamètre de braquage à 11 m sur la version courte, et améliorent la stabilité en courbe rapide.

Reste que le Range Rover se positionne plus que jamais comme un objet de luxe, en témoignent ses tarifs qui débutent désormais à 123.800€ !

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris