Le nouveau Mercedes Citan est un peu plus qu’un Kangoo rebadgé

il y a 4 sem. | Nicolas Morlet

Mercedes vient de dévoiler la seconde génération de son utilitaire Citan. Un modèle qui reste comme son devancier étroitement dérivé du Renault Kangoo, avec quelques subtilités qui pourraient faire la différence au moment du choix.

Le Mercedes Citan existera d’emblée en trois déclinaisons : Panel Van (fourgon tôlé), Tourer (5 places) ou version longue, qui arrivera l’an prochain. En revanche, la carrosserie raccourcie au niveau de l’empattement sera abandonnée. Longue de 4,49 m, la version « normale » offre déjà 2,9 m³ utiles et jusqu’à 782 kg de charge. L’espace est suffisant pour embarquer deux europalettes en enfilade, et facilement accessible grâce à un seuil de chargement situé à 59 cm de hauteur seulement.

 

La version Tourer quant à elle est destinée au transport de personnel vers leur lieu de travail. Elle n’est pas à prendre pour une version civile à proprement parler en dépit de son hayon arrière optionnel. Cette tâche reviendra au futur Classe T (et son pendant électrique EQT) dont l’officialisation n’est plus qu’une question de temps.

 

Différences numériques

 

Si le Citan reprend peu ou prou à l’identique les caractéristiques techniques du Kangoo dans sa dotation et ses équipements, il en diffère néanmoins par un point central. L’Allemand reçoit le système multimédia « maison » MBUX qui dispose notamment de l’assistant « Hey Mercedes », capable de répondre à des demandes formulées en langage courant dans 28 langues. Connecté, le dispositif est également compatible avec les applications Mercedes, notamment Mercedes me, qui permet de garder le contact avec un véhicule à distance, le verrouiller ou le déverrouiller, et le localiser. Le tout est intégré dans un tableau de bord dont la partie supérieure se distingue nettement de celle de son cousin.

 

Essence, diesel, électrique

 

Côté moteurs, un diesel et un essence sont proposés, déclinés en 5 niveaux de puissance. Le 1.5l CDI existe en 75, 95 ou 116 ch, tandis que le 1.3l essence est proposé en 102 ou 131 ch. La version Tourer ne retient quant à elle que le diesel médian et les deux blocs à essence.

Comme pour les Vito et Sprinter, l’éventail s’élargit d’une déclinaison électrique eCitan de 75 kW (102ch) dont la batterie de 44 kWh laisse présager d’une autonomie de 285 km WLTP. Pour ce dernier, il faudra toutefois s’armer de patience puisque le eCitan n’est attendu qu’au second semestre 2022.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris