Le Tesla Autopilot dans le collimateur d’une enquête

il y a 4 sem.

Ce système de conduite semi-autonome aurait provoqué plusieurs accidents provoquant des blessures et même le décès d’une personne.

Aux Etats-Unis, la NHTSA est l’organisme qui s’occupe de la sécurité routière, l’équivalent de notre VIAS (ex-IBSR). Celui-ci vient de lancer une enquête concernant 11 accidents qui se sont déroulés entre 2014 et 2021 impliquant des Tesla équipées de l’Autopilot, système de conduite semi-autonome. Equipant tous les modèles de la gamme (Model S, X, 3 et Y), cet équipement aurait fait 17 blessés et aurait entraîné la mort d’une personne. Selon la NHTSA, tous ces accidents se seraient produits alors que l’Autopilot était engagé. Résolument positionné contre les systèmes de conduite autonome, l’organisme américain a récemment sommé tous les constructeurs automobiles les proposant de lui signaler tout accident survenu lors de leur utilisation. De son côté, Tesla a modifié l’arsenal technique de l’Autopilot en n’utilisant plus que des caméras à la place de radars.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris