Le Skoda Karoq s’offre une seconde jeunesse

il y a 1 mois

Quatre ans après son lancement, le Skoda Karoq évolue. Point de grande révolution en vue, mais un style affiné et de nouvelles technologies.

Vendu à plus d’un demi-million d’unités depuis son lancement, le Karoq est un incontestable succès pour Skoda. Pas question donc d’en dénaturer le style, qui se distingue principalement par une face avant où les feux s’affinent pour laisser plus de place à la nouvelle calandre hexagonale. Ces feux, en plus d’inaugurer une nouvelle signature lumineuse, peuvent utiliser des LED pour toutes les fonctions d’éclairage, avec gestion matricielle (adaptation du faisceau en temps réel) en option. Feux et bouclier arrière sont également retouchés, tout comme le spoiler, allongé pour favoriser l’aérodynamisme. A cela s’ajoutent des jantes (jusqu’à 19’’) dotées de garnitures Aero qui réduisent les turbulences et deux nouvelles teintes de carrosserie.

Intérieur plus durable

Toujours particulièrement logeable et modulable (coffre de 588 litres), l’habitacle du Karoq peut recevoir un pack Eco qui utilise des matériaux végans et/ou réutilisés. Ainsi, par exemple, la sellerie est constituée de bouteilles PET recyclées tandis que les accoudoirs sont habillés de microsuédine Suedia. Les sièges sont en outre dotés de réglages à mémoire.

Par ailleurs, l’instrumentation numérique de 8’’ est désormais fournie de série, avec possibilité d’un afficheur plus large de 10,25’’ en option.

Moteurs connus

Pas de bouleversements sous le capot, où le Karoq reste équipé de motorisations tout à fait classiques : 1.0 TSI 110 ch, 1.5 TSI 150 ch ou 2.0 TSI 190 ch en essence ; 2.0 TDI 116 ch et 150 ch en diesel. Les moteurs les plus puissants sont livrés d’office en 4x4, et tous sauf le petit bloc essence laissent le choix entre une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique DSG 7.

Le Skoda Karoq s’offre une seconde jeunesse
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris