La production automobile britannique au plus bas depuis… 1956 !

il y a 3 sem. | Nicolas Morlet

Durement touchée par la résurgence des cas de Covid-19, mais aussi par la pénurie de puces électroniques, la production automobile britannique a été mise à mal cet été. En juillet, le volume des véhicules sortis des chaînes est même retombé à son plus bas niveau depuis 65 ans !

53.438 : voilà le nombre de voitures produites au Royaume-Uni en juillet dernier. Une baisse de 38% par rapport à juillet 2020, lui-même déjà durement impactée par la crise du Covid-19. Il s’agit d’ailleurs du chiffre le plus bas enregistré depuis 1956 !

 

Causes multiples

 

Les principales usines du pays, celles de Jaguar et Land Rover, mais aussi de Nissan doivent faire face depuis plusieurs mois à la pénurie mondiale de puces électroniques qui empêche la production de certains modèles. Jaguar et Land Rover ne se cachent d’ailleurs pas de donner la priorité aux véhicules les plus rentables.

 

A cette crise s’est ajoutée la résurgence des cas de Covid-19. Des « centaines de milliers » de personnes auraient fait l’objet d’un tracing après avoir été en contact avec une personne infectée. Et dès lors, invitées à observer une quarantaine après avoir été contactées par le ministère de la santé, générant un manque d’effectifs dans les unités de production. « Si ce dernier problème devrait être rapidement résolu après un assouplissement des règles d’isolement, la pénurie de semi-conducteurs ne montre que peu de signe d’atténuation » a malheureusement précisé Mike Hawes, président de la SMMT (Fédération des constructeurs et revendeurs automobiles).

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris