Ford veut renforcer ses racines américaines en Europe et annonce un nouveau SUV

il y a 1 mois | Nicolas Morlet

Ford a longtemps travaillé à se forger une image européenne chez nous, au point d’être parfois amalgamée à une marque allemande par le public non-averti. Le constructeur change aujourd’hui de stratégie et veut réaffirmer son côté américain avec sa nouvelle identité… tout en annonçant l’arrivée d’un SUV électrique conçu avec Volkswagen.

Aux quatre coins du globe, Ford est en pleine mutation. Et en Europe, cela passe évidemment par une transition vers la voiture électrique, mais pas seulement. La nouvelle signature « Adventurous Spirit » (Esprit d’aventure) marque l’orientation que veut se donner la marque « Pendant trop longtemps nous avons essayé d'être trop de choses différentes pour beaucoup de clients différents. Au fond, nous avons toujours eu le sentiment d'être un autre des mots clés qui ressortent de nos études de consommation : ‘Américain’ » explique Peter Zillig, directeur du marketing de Ford Europe.

Vous ne verrez toutefois pas ces mots sur la communication officielle de la marque : « ‘Bring on Tomorrow’ » continuera à être notre cri de ralliement optimiste et tourné vers l'avenir pour les consommateurs. Adventurous Spirit est la philosophie qui nous aidera à nous transformer en Europe, en nous aidant à établir un lien émotionnel avec les consommateurs qui disent savoir que nous sommes américains, mais qui ne sentent pas que nous sommes américains ».

Des modèles plus typés

Cette transformation est incarnée par la Mustang Mach-e, mais également par le Bronco, que le géant américain nous fait la surprise de proposer en Europe dès l’année prochaine, en petite série. Un modèle qui incarne à lui seul l’imaginaire des grands espaces de l’ouest américain. Toutefois, pour l’Europe, les nouveaux fers de lance seront bien sûr électriques. Il y aura le Puma électrique, que Ford présentait de facto comme le nouveau cœur de gamme après l’arrêt programmé de la Fiesta. Mais il y aura aussi – et surtout – un tout nouveau SUV électrique, concurrent des Tesla Model Y et Volkswagen ID.4 notamment. C’est lui qui remplacera d’ailleurs la Fiesta sur les lignes de production de Cologne.

Plateforme VW

Un modèle qui, selon plusieurs indiscrétions, devrait s’appeler Explorer Sport, autre appellation emblématique de la marque outre-Atlantique. Celui-ci sera construit sur la plateforme MEB, l’architecture dédiée aux voitures électriques du groupe Volkswagen, et promet 500 km d’autonomie. Il s’agira du premier des deux modèles prévus par l’accord entre les groupes américains et allemands.

Ford veut renforcer ses racines américaines en Europe et annonce un nouveau SUV
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris