Essai Bugatti Chiron Pur Sport : 3 millions de frissons !

il y a 2 j | Laurent Zilli

Le commun des mortels – dont nous sommes, évidemment – peut avoir du mal à comprendre comment une voiture peut valoir 3 millions d'euros, hors taxes et hors options. Jusqu'au jour où…

Le commun des mortels – dont nous sommes, évidemment – peut avoir du mal à comprendre comment une voiture peut valoir 3 millions d'euros, hors taxes et hors options. Jusqu'au jour où…

 

Jusqu'au jour où l'un de ces pauvres mortels se voit proposer ce qui ne se reproduira peut-être jamais : conduire une Bugatti Chiron, qui pousse encore plus loin les superlatifs de sa devancière. Exemples ? Le moteur W16 de 8 litres revendique 1.500 ch (vous avez bien lu), et la vitesse de pointe est bien au-delà de 400 km/h… Bref, une occasion qui ne se refuse pas.

 

Déluge de sensations

 

Mais vous l'imaginez, on est passablement intimidé au moment de prendre le volant. D'autant qu'il s'agissait de la version Pur Sport, pas plus puissante mais plus légère que les versions "normales" (avec beaucoup de guillemets), et dotée de réglages plus pointus, qui la rendent plus réactive, plus directe. En trois mots : plus purement sportive. De fait, ça se ressent avant même de rouler. L'intérieur relativement dépouillé – mais d'une qualité irréprochable – dégage déjà quelque chose de "musculaire". Puis les premiers kilomètres livrent les premières surprises. Dans la circulation du quotidien, la Bugatti est d'une déconcertante facilité de conduite. Elle est douce, confortable pour un engin de cette trempe, on perçoit facilement ses dimensions. En quelques minutes, on oublie son prix, on se sent parfaitement à l'aise. Et pendant tout ce temps, la Bugatti nous inonde déjà de sensations. Pas besoin de rouler vite pour sentir qu'on a dans les mains une automobile vraiment exceptionnelle.

Sensations indescriptibles

 

Puis arrivent les petites routes de campagne, négociées avec grande prudence pour cause de pluie et de sol glissant. Donc on se concentre, on évite de se faire peur. Le feeling est excellent, nous conduisons en toute décontraction sur ces petites routes à une vitesse apparemment modérée mais, surprise, elle est déjà très illégale… sur autoroute. Tout simplement incroyable, et il y a plus incroyable encore. Ce qu'on ressent quand, sur une route enfin sèche et poussé par le pilote essayeur de la marque qui nous accompagne, on enfonce vraiment le pied au plancher. Le moteur chante, et l'entièreté des 1.500 ch se mettent au travail. Nous croyons voyager dans le temps, changer de dimensions. Bref, les sensations et les émotions que crée une telle accélération… C'est tout simplement indescriptible.

Verdict

 

Avant cela, tous les chiffres hors-normes associés aux Bugatti nous en donnaient l'image de voitures "marketing", d'objets Bling-Bling ciblant les joueurs de foot, les starlettes trop fortunées, les "collectionneurs-spéculateurs" et ceux qui aiment étaler leur richesse. Bref, pour nous, une Bugatti était tout, sauf une vraie sportive de connaisseur passionné. Nous avions tout faux ! Au-delà des performances évidemment nucléaires, la Bugatti Chiron Pur Sport mérite son nom : c'est véritablement une sportive d'une pureté absolue, en totale communication avec son conducteur. Et entre les trésors d'ingénierie que cela nécessite, la qualité sans tache et l'assemblage entièrement à la main de la voiture, nous sommes maintenant convaincus que chaque euro facturé est justifié.

Ses points forts

 

-        Son moteur prodigieux, hélas le dernier en son genre

-        Ses performances d'un autre monde

-        Sa facilité et sa pureté franchement émouvante

 

La Bugatti Chiron Pur Sport

 

Longueur : 4,544 m

Largeur : 2,038 m

Hauteur : 1,318 m

Coffre : 120 l

Poids : 1.945 kg

Consommation moyenne : 22,5 l/100 km

Puissance : 1500ch

Couple : 1600Nm

Vitesse max : 350 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 2,3 s

CO2 (WLTP) : 572 g/km

Prix de base : 3,1 millions € HTVA

 

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris