En plastique, électrique, sympathique.

il y a 2 mois | Stephane Monsin

La mobilité est en train de changer. La voiture s'électrifie, se partage, se décline en formule d’abonnement… On réinvente tout, et quand il s'agit d'inventer, on peut faire confiance à Citroën.

En réalité, Citroën n'a pas inventé la micro-voiture électrique à petit rayon d'action, puisque le Renault Twizy arpente discrètement les villes depuis déjà 10 ans. Curieux d'ailleurs que personne ne lui ait embouté le pas plus tôt, mais ça y est, c'est chose faite, et ça vient de la marque aux chevrons.

Fermée

 

Comme le Twizy, la Citroën AMI n'est pas tant une voiture qu'un quadricycle motorisé. Avec une puissance de quelque 8 ch (6 kW) et une vitesse bridée à 45 km/h, l'AMI est immatriculée comme un cyclomoteur de classe B, et on peut donc la conduire avec un simple permis AM, à partir de 16 ans. La batterie de 5,5 kWh lui offre une autonomie maximale de 70 km, et la recharge s'opère uniquement sur prise classique 220V, en à peine 3 heures pour une charge complète. Ca, c'est pour ce qui est à peu près commun avec le petit bidule de Renault. Maintenant, les différences. La première est que l'AMI a une carrosserie entièrement fermée, avec de vraies portières. Portières qui, pour l'anecdote, sont interchangeable entre les deux côtés. Citroën a en effet eu l'idée de n'en créer qu'une, pour rendre le véhicule moins cher, et elle s'ouvre donc "normalement" du côté droit, mais vers l'avant du côté gauche. L'autre différence est que la Citroën propose deux vraies places, côte à côte. La planche de bord est minimaliste, toute en plastique dur, et il y a un crochet devant le passager pour y accrocher un sac, par exemple. Comble du luxe, la voiture (?) dispose aussi d'une ventilation, uniquement orientée vers le pare-brise. On a bien dit "ventilation", pas "chauffage". En clair, si on sera certes plus à l'abri de la pluie ici que dans un Twizy, on n'aura pas plus chaud en hiver. Mieux vaudra donc s'habiller comme pour rouler en 2 roues. En revanche, on craint un peu pour les jours de chaleur. La carrosserie en plastique risque de vite devenir un sauna et à notre avis, ce ne sont pas les petites vitres qui s'ouvrent comme celles d'une 2CV, ni la ventilation qui y changeront grand-chose.

Verdict

 

Cela étant, nous avons adoré nous balader en ville dans ce petit engin qui sème les sourires partout où il passe. La limite à 45 km/h est vraiment là mais au démarrage, on y arrive très vite, donc on ne gêne jamais le trafic. L'ambiance à bord est sympa, très aérée, très lumineuse. Quant à l'autonomie, autant qu'on puisse en juger en deux heures de découverte, il semble que les 50 à 70 km sont effectivement envisageables. Pour un véhicule qui restera en ville ou un peu autour, c'est bien assez. L'AMI démarre à 7.690€. Ca reste une somme, mais c'est beaucoup moins cher que le concurrent. Tenté ? Elle est en vente chez Citroën et… à la Fnac.

Ses bons côtés

 

Son capital sympathie

Sa conduite accessible dès 16 ans

Sa protection supérieure à celle d’un scooter

 

 

Note globale : 14/20

 

Citroën AMI

 

Longueur : 2,410 m

Largeur : 1,390 m

Hauteur : 1,520 m

Coffre : /

Poids : 485 kg

Puissance : 8 ch (6 kW)

Couple : N.C.

Vitesse max : 45 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : /

Autonomie (WLTP) : 70 km

Prix de base : 7.690€

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris