Des prix haut de gamme pour les futures Lancia ?

il y a 1 mois

Alors que Stellantis compte aujourd’hui 15 marques automobiles réparties sur tous les continents, l’une d’elle, Lancia, n’existe guère plus qu’en Italie. Du moins, pour l’instant, car la marque turinoise va renaître en Europe d’ici deux à trois ans, toujours premium mais avec des modèles sans doute plus chers.

À quel avenir s’attendre pour Lancia, désormais intégrée dans la grande galaxie Stellantis ? Cantonnée depuis des années à son seul modèle Ypsilon distribué uniquement en Italie, Lancia doit lancer une nouvelle Ypsilon (2024), un SUV (2026) et une nouvelle Delta (2028).  

Au sein du groupe, surtout aux côtés d’Alfa Romeo et DS, Lancia devra se trouver une stratégie propre et un positionnement clair. Son PDG Luca Napolitano a récemment apporté des éléments de réponse expliquant, qu’à terme, Lancia devrait tout d’abord devenir 100% électrique (seule la future Ypsilon se dotera de motorisations hybrides), et avoir un positionnement plus « écologique », faisant la part belle aux matériaux recyclés tout en abandonnant un hypothétique retour à la compétition.

Optimiser la marge bénéficiaire

Pour ce faire, priorité devrait être donnée davantage à la valeur des voitures qu’aux quantités écoulées. Concrètement, cela signifierait privilégier la qualité et la finition pour en faire une vraie marque premium et, surtout, s’assurer de bonnes marges bénéficiaires. En effet, en présentant son plan au patron de Stellantis Carlos Tavares, Luca Napolitano a surtout insisté sur la rentabilité plutôt que sur les volumes de vente.

Des prix haut de gamme pour les futures Lancia ?
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris