Audi RS3 : En ligne directe

il y a 1 mois

Audi vient de dévoiler sa nouvelle RS3. Un modèle qui reste fidèle à celui qu’il remplace, en conservant notamment la motorisation et la plupart des solutions techniques. Mais elle s’enrichit d’un mode de conduite spécifique pour un peu plus de fun.

400 chevaux, quatre roues motrices, boîte automatique à 7 rapports, carrosseries 4 ou 5 portes : la nouvelle Audi RS3 partage nombre de ses caractéristiques avec celle que nous connaissions jusqu’alors.  Et surtout, elle conserve son moteur 5 cylindres, architecture unique dans l’automobile, qui prend une saveur d’autant plus particulière maintenant que la concurrence est passée au quatre cylindres suralimenté.

Mais la nouvelle mouture y ajoute un mode de conduite spécifique pour apporter plus de sensations de conduite. Et surtout, elle dispose désormais d’un vecteur de couple plutôt qu’un classique différentiel à glissement limité pour augmenter son efficacité. Un dispositif qui permet également de disposer du Torque Rear, spécialement étudié pour…le drift !

Les performances sont évidemment à la hauteur du blason RS : 3,8 secondes suffisent à accrocher les 100 km/h et la vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h, voire 290 km/h avec le pack RS Dynamic, qui ajoute également les freins en carbone-céramique. Le tout souligné d’une bande son qui peut être amplifiée par un échappement sport RS.

Quant à la présentation, elle est sportive et musclé, avec notamment de nouveaux phares LED qui affichent des animations spécifiques. Et à bord, outre les nombreuses touches de rouge… ou de vert, cette RS3 reçoit « des affichages de bord dignes d’une voiture de course ».

Les nouveaux modèles RS 3 arriveront chez les concessionnaires à la fin du mois d'octobre. Les prix de la RS 3 Sportback démarrent à 61.900 €, tandis que la RS 3 Berline est affichée à partir de 63.300 €.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris