70 ans de breaks Peugeot

il y a 1 mois

De la 203 Familiale à la nouvelle 308 SW qui vient d’être dévoilée, la marque au lion s’inscrit dans la durée.

La naissance du premier break Peugeot remonte à 1949, année de présentation de la 203 break. A l’époque, le segment est encore embryonnaire et nul ne sait s’il existe vraiment une clientèle pour ce type de voitures. Mais la marque au Lion est sûre de son coup, tellement d’ailleurs qu’elle va proposer deux versions de son break 403 : une Familiale et une plus rudimentaire Commerciale. Elle sera remplacée dès 1962 par la 404 break, tandis que la 203 break attendra 1965 et l’arrivée de la 204 pour avoir une descendance. L’histoire est définitivement lancée et de nouveaux chapitres s’ouvrent à mesure que le temps passe : 304 et 504 break dans les années 70, 305, 505 et 405 break dans les années 80, 306 et 406 SW dans les années 90. Au début des années 2000, Peugeot fait évoluer le genre avec deux propositions originales : une 206 SW au gabarit particulièrement réduit pour un break, et une 307 SW qui reprend certaines bonnes idées vues dans les monospaces. La liste s’allonge encore par la suite avec les versions SW de la première 308 et de la 407, ainsi que celles des 508 de première et deuxième génération. Quant aux premiers exemplaires de la nouvelle 308 SW, ils seront sur la route début 2022.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris