Usine de batteries européenne

il y a 2 sem.

Le groupe Northvolt a produit ses premières cellules de batteries pour voitures électriques dans sa toute nouvelle « gigafactory » suédoise. Une première en Europe qui devrait permettre de réduire la dépendance européenne à la Chine en la matière.

C’est dans la nuit du 28 au 29 décembre qu’a été assemblée la toute première cellule de batterie européenne du groupe suédois Northvolt. L’usine flambant neuve prévoit d’atteindre une capacité de production de 16 Gigawattheures, soit l’équivalent de 250.000 à 300.000 voitures électriques environ. Et à terme, l’objectif est d’atteindre 60 GWh, de quoi équiper jusqu’à 1.000.000 de voitures. Northvolt peut déjà compter sur BMW, Volkswagen ou Volvo pour remplir les carnets de commande.

Ces batteries sont en outre produites à partir d’énergie 100% renouvelable. Un choix loin d’être anodin puisque la production d’un kilowattheure de batterie peut engendrer une consommation de 80 kWh.

D’autres projets

Cette étape est cruciale pour le développement de l’automobile électrique en Europe, aujourd’hui trop dépendante de la Chine et de l’Asie en général pour la fourniture de ses batteries. D’autres usines similaires devraient voir le jour dans les prochaines années, notamment celles du projet « Airbus des batteries » - officiellement l’European Battery Alliance - qui rassemble sept pays européens (France, Allemagne, Italie, Pologne, Belgique, Suède et Finlande) et divers acteurs et constructeurs (dont Solvay, BASF, BMW et PSA). Mais aussi le groupe Volkswagen, qui construit son indépendance énergétique avec la mise en service de six usines de batteries en Europe d’ici 2030.

Mots-clés: Mobilité
Usine de batteries européenne
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris