Un Wallon sur six et un Bruxellois sur cinq tente d’éviter les contrôles d’alcool par tous les moyens

il y a 1 mois | Frédéric De Backer

Selon une nouvelle enquête de l’institut Vias, 1 Wallon sur 6 utilise les réseaux sociaux, une application voire un avertisseur de radars pour tenter d’éviter les contrôles alcool. Un chiffre à mettre en corrélation avec le fait que le risque de se faire contrôler a augmenté : environ 1 Belge sur 3 a fait l’objet d’un contrôle alcool au cours des 3 dernières années.

11% des conducteurs belges utilisent un moyen pour tenter d’échapper aux contrôles alcool, mais il y a de grandes différences entre les Régions. Par rapport aux Flamands (7%), les Wallons (16%) et les Bruxellois (21%) sont respectivement 2 et 3 fois plus nombreux à essayer de passer à travers les mailles du filet. Côté wallon, la proportion est 2,5 fois plus importante qu’il y a 4 ans ! Ce sont les réseaux sociaux et les avertisseurs de radars qui sont les plus utilisés.

36% des conducteurs belges ont été soumis à un contrôle alcool au cours des 3 dernières années. En 2018, ce pourcentage était de 33%, ce qui signifie que le risque de se faire contrôler a augmenté. Au total, 2 conducteurs belges sur 3 (66%) affirment avoir déjà été soumis à un contrôle d’alcoolémie, contre 60% il y a 4 ans. Le risque de se faire contrôler a donc légèrement augmenté en dépit de la charge de travail supplémentaire pour les services de police induite par la crise sanitaire.

Crédits photo : Creative Commons CC 2.0/Karlis Dambrans

Mots-clés: Mobilité
Un Wallon sur six et un Bruxellois sur cinq tente d’éviter les contrôles d’alcool par tous les moyens
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris