Porsche étudie l’hydrogène, mais pas comme vous croyez

il y a 1 mois

L’hydrogène est souvent vu comme une alternative à la batterie pour la voiture électrique, dans le cadre d’une utilisation avec une pile à combustible. Chez Porsche, on pense à autre chose…

L’idée n’est pas nouvelle. Des constructeurs comme BMW ont suivi cette piste, avant de l’abandonner pour on ne sait quelle raison. Aujourd’hui, Toyota poursuit le travail et serait même en train de développer un nouveau moteur qui va dans la même direction que celle empruntée par Porsche. Mais quelle est donc cette idée ? Utiliser l’hydrogène non pour produire de l’électricité, mais pour remplacer l’essence dans un moteur thermique conventionnel.

Emissions non mesurables

Contrairement à Toyota qui passe de la théorie à la pratique avec l’engagement en compétition de ses Corolla et Yaris H2 (cette dernière était présente en démonstration au rallye WRC d’Ypres, le week-end dernier), Porsche a préféré limiter les coûts en réalisant des essais totalement virtuels. Mais les résultats sont intéressants. Moyennant quelques adaptations, le V8 4.4 litres maison, notamment utilisé par le Cayenne et la Panamera, pourrait parfaitement brûler de l’hydrogène plutôt que de l’essence. Il atteindrait facilement les 600 ch, et ne serait pas plus cher à produire, notamment parce que l’excellente combustion de l’hydrogène permet de se passer de filtre à particules. Quant aux autres émissions, les simulations révèlent qu’elles sont si faibles qu’elles sont à peine mesurables. A quand les tests réels chez Porsche ?

Mots-clés: Mobilité Porsche
Porsche étudie l’hydrogène, mais pas comme vous croyez

Notre sélection d'annonces

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris