Plus d’un véhicule immatriculé sur deux est désormais un SUV

il y a 1 sem. | Nicolas Morlet

S’il est décrié – parfois injustement – par certains, le SUV séduit pourtant toujours plus de Belges. A tel point que sur les six premiers mois de l’année, ce type de véhicule représentait plus de la moitié des immatriculations de véhicules neufs ! Un succès qui trouve plusieurs justifications.

50,8% des véhicules nouvellement immatriculés en Belgique de janvier à juin 2022 répondaient à la catégorie des SUV. De quoi faire hurler les défenseurs de la cause écologique, qui imaginent toujours que derrière ces trois lettres se cachent des monstres énergivores dont le seul but est de détruire notre planète. En réalité, comme le montrent les chiffres diffusés par la Febiac (Fédération belge de l’industrie automobile et du cycle), la majorité d’entre eux sont des SUV de taille moyenne (Peugeot 3008, Volvo XC40, Volkswagen Tiguan…) qui comptent pour près d’un tiers des immatriculations (29,8%), et des petits SUV (Renault Captur, Peugeot 2008…) pour 14,3%. Les gros SUV ne représentent au final que 6,7% de parts de marché.

Ce succès s’explique notamment par la multiplication de ce type de modèles, au détriment des autres formes de carrosserie. Désormais, nombre de constructeurs remplacent leurs breaks et monospaces, voire parfois même leurs berlines, par des modèles équivalents répondant aux critères des SUV. Les familles en quête d’un véhicule spacieux sont alors quasi-automatiquement dirigés vers ce type de carrosserie, qu’ils le veuillent ou non. Il en va de même pour les modèles électriques, dont le succès auprès des entreprises est en nette hausse, où les SUV sont ultra-majoritaires, ne laissant que peu de choix aux utilisateurs qui veulent se tourner vers d’autres carrosseries.

Mots-clés: Mobilité
Plus d’un véhicule immatriculé sur deux est désormais un SUV
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris