Les constructeurs automobiles réduisent leur publicité sur Twitter après son rachat par Elon Musk

il y a 3 sem. | Nicolas Morlet

La semaine dernière, Elon Musk est enfin parvenu à ses fins en mettant la main sur le réseau social Twitter. Les constructeurs automobiles n’ont pas tardé à réagir en retirant massivement leurs publicités de la plateforme. Car faut-il le rappeler, l’homme le plus riche du monde est également PDG de l’un de leur principal concurrent : Tesla.

Selon l’agence Automotive News, avec Reuters et Ad Age, la réaction des constructeurs automobiles ne s’est pas fait attendre suite au rachat de Twitter par Elon Musk. Les principaux groupes automobiles, concurrents de Tesla, ont en effet suspendu leurs achats publicitaires, au moins temporairement. C’est notamment le cas de Volkswagen et General Motors, tandis que les autres – Nissan, Hyundai-Kia entre autres - disent « surveiller la situation » en attendant plus de précision sur la direction qui sera donnée à la plateforme par son nouveau CEO. Ford et Honda n’ont pour l’instant pas de publicité payée sur Twitter, et disent ne pas avoir l’intention d’y recourir prochainement. Seul Stellantis se montre « vigilant » tout en n’envisageant pas de changement pour l’instant, tout en continuant à « surveiller tous les médias sociaux impliquant ses marques ».

Elon Musk devra donc rapidement rassurer ces annonceurs, et par ailleurs concurrents, s’il souhaite en conserver les revenus publicitaires, qu’on imagine conséquents.

Mots-clés: Mobilité
Les constructeurs automobiles réduisent leur publicité sur Twitter après son rachat par Elon Musk
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris