Le marché auto a continué sa chute en aout

il y a 2 sem. | Nicolas Morlet

Après une année 2020 morose, on s’attendait à ce que les immatriculations connaissent une embellie en 2021. Ce n’est clairement pas le cas, et le mois d’aout vient encore de le prouver, avec des volumes nettement inférieurs, tant sur le mois que sur le cumul de l’année.

Avec 27.026 immatriculations, le mois d’aout a enregistré une contraction de 25,76% par rapport au même mois en 2020, et ce malgré un jour ouvré supplémentaire (22 contre 21). Ces chiffres portent toujours les stigmates de la crise du Covid-19 qui s’éternise, mais aussi et surtout, de la pénurie de semi-conducteurs qui oblige les constructeurs à réduire leurs volumes de production, augmentant sensiblement les délais de livraison aux clients. La contraction de 3,53% sur huit mois par rapport à 2020 ne trompe pas, alors même que le printemps avait alors été durement impacté par les semaines de fermeture dues au confinement.

 

BMW roi du marché

 

Dans ce contexte trouble, c’est BMW qui tire son épingle du jeu avec 2.954 immatriculations en août (-14,55%) confortant sa place de leader sur huit mois avec 29.639 mises à la route. En août comme au cumul, Volkswagen se classe 2ème (2.734 et 26.454 immatriculations respectivement), tandis qu’Audi complète le podium mensuel (2.293) et Peugeot sur l’année courante (21.479).

Mots-clés: Mobilité
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris