Laver sa voiture en période de sécheresse alors que c’est interdit ? Oui, c’est possible !

il y a 1 mois

Avec les fortes températures que nous connaissons depuis plusieurs semaines, liées à l’absence de pluie, nombreux sont les cours d’eau et autres nappes phréatiques à être à leur plus bas niveau. Aussi, plusieurs communes interdisent l’arrosage des jardins ou le lavage des voitures. Il existe pourtant un moyen tout à fait légal (et écologique) de laver sa voiture : le car-wash !

C’est TRAXIO, la Fédération du secteur de la Mobilité, qui nous le rappelle : pour laver sa voiture en économisant un maximum d’eau, il vaut mieux se rendre dans un car-wash professionnel plutôt que de se ruer sur le tuyau d’arrosage et son seau.

Johan Maesen, représentant des car-wash chez TRAXIO, explique : « Les installations de car-wash professionnelles utilisent de l’eau recyclée à 90 %, ce qui les rend plus durables que de laver sa voiture à la maison. En outre, la plupart des car-wash utilisent des réservoirs d’eau de pluie. L’eau de ville n’est que le dernier recours. » Il poursuit : « Le débit d’un robinet de jardin s’élève à environ 20 litres par minute. Mouiller sa voiture, la laver avec un ou deux seaux d’eau et ensuite la rincer consomme vite une centaine de litres d’eau, soit pratiquement le double d’un passage au car-wash. Sans compter que les eaux usées non filtrées charrient des détergents et des salissures ou de la boue à l’égout. »

Mots-clés: Mobilité
Laver sa voiture en période de sécheresse alors que c’est interdit ? Oui, c’est possible !
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris