La qualité de nos voitures se détériore-t-elle ? Une étude s’est penchée sur la question

il y a 3 sem. | Nicolas Morlet

L’ADAC, l’influent Automobile Club allemand, s’est penché sur la qualité de fabrication des voitures neuves : précision des assemblages, qualité des matériaux, soin de la finition… Pas moins de 580 modèles ont été passés au crible par les inspecteurs qualité de l’entreprise. Et les résultats réservent des surprises.

Bardées de technologie, nos voitures sont de plus en plus « intelligentes » et présentées comme capables de se substituer au conducteur dans certaines situations. « Mais ce concentré de technologie a un défaut : il est cher. Les constructeurs doivent donc économiser sur d'autres postes, et il s'agit souvent de la qualité des matériaux et de la finition », rappelle l’ADAC en préambule des résultats de son enquête. 580 modèles ont été examinés à la loupe et comparés les uns aux autres sur le plan de la qualité de fabrication, mais aussi comparés à leurs prédécesseurs.

Détailler ici l’ensemble des commentaires serait trop long (les résultats complets sont disponibles ici pour ceux qui le souhaitent), mais l’ADAC met en avant les principaux enseignements de cette enquête.

Les modèles européens sont mieux finis

Ce n’est pas une surprise pour qui a déjà pu comparer un modèle européen et l’un de ses concurrents développés d’abord pour le marché américain : la qualité de fabrication de ces derniers – dont les clients sont moins tâtillons – marque le pas. Honda CR-V, Tesla Model 3, Subaru Outback, Toyota RAV4 et Highlander, Ford Mustang ou encore Chevrolet Camaro : tous ont terminé dans le « Flop 5 » de leurs catégories respectives. Notons tout de même l’exception du Mazda CX-5, qui rejoint pour sa part le « Top 5 » de la classe moyenne inférieure dominée par le Volvo XC40, fabriqué à Gand, faut-il le rappeler.

Le groupe VW en berne, Renault en forme

L’ADAC pointe aussi du doigt la qualité globalement en baisse au sein du groupe VW. « Pendant de nombreuses années, la qualité de ses véhicules était supérieure à la moyenne. Mais cela a changé depuis que la direction regarde de plus près les coûts » déplore l’organisation, qui étaye son propos par des exemples : « les habillages des cadres de porte ont été supprimés, la tôle nue apparaît sous le plancher du coffre, et même dans l'habitacle, l'Audi A3 ne peut plus donner l'impression de la solidité d'un château sur roues ». Même la sacro-sainte Golf en prend pour son grade : « La VW Golf a également perdu de sa superbe avec le changement de modèle ». Point positif tout de même pour le T-Roc restylé, qui gagne en qualité.

A contrario, les testeurs ont souligné la qualité en hausse des Renault, notamment de la Zoé qui affiche la meilleure progression de l’ensemble de l’étude.

Qualité : par vagues

La qualité se détériore-t-elle ou s'améliore-t-elle globalement ? On ne peut pas généraliser. "La qualité des matériaux et de la finition est souvent soumise à des mouvements de vague", explique Alexander Werner, ingénieur de test de l'ADAC, "Alors que les développeurs s'efforcent d'obtenir la meilleure qualité possible, les dirigeants veulent économiser des centimes pour augmenter le rendement". Si l'on économise trop et que les réactions de la presse et des clients sont négatives, le modèle suivant sera toutefois corrigé - les matériaux utilisés ainsi que la qualité de fabrication seront à nouveau meilleurs, provoquant un phénomène de « vagues » de qualité.

Mots-clés: Mobilité
La qualité de nos voitures se détériore-t-elle ? Une étude s’est penchée sur la question
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris