Jusqu’à 6% du temps de conduite : les chiffres interpellants de l’usage du smartphone au volant

il y a 1 mois | Frédéric De Backer

Les conducteurs belges passent 2% de leur temps de conduite GSM en main. Ce chiffre grimpe à 4% pour les camionnettes et 6% pour les camions.

L’institut Vias a passé deux mois à observer le comportement des conducteurs dans 161 endroits différents pour observer la distraction au volant. Une étude qui n’avait plus été menée depuis 2013. Il en ressort que 2% des conducteurs de voitures, camionnettes, camions et bus étaient occupés avec un GSM ou un appareil électronique doté d’un écran. Pour les camionnettes seules, ce chiffre passe à 4%, et pour les camions à 6%. Sur un trajet d’une heure, cela représente donc plus de 3 minutes et demie !

Dans 51% des cas, le conducteur était occupé à taper ou lire un texte, et dans 40% des cas, il téléphonait sans kit mains-libres. Par rapport à 2013, et grâce à la généralisation des kits mains-libres embarqués, le conducteur belge prend moins son téléphone en main pour appeler. Par contre, il le prend davantage pour lire et envoyer des textes. Ce qui n’est pas vraiment une évolution positive.

Mots-clés: Mobilité
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris