En juillet 2022, les voitures biperont encore davantage

il y a 1 mois

Ces nouveaux avertissements sonores, haptiques ou vibratoires, seront liés à votre vitesse…

Toujours dans l’optique de diminuer le nombre de tués et de blessés sur les routes, l’Europe a récemment approuvé une nouvelle loi qui sera prochainement imposée aux constructeurs automobiles. À partir du 6 juillet 2022, ceux-ci seront obligés d’intégrer un « AIV » (Adaptation intelligente de la vitesse) dans leurs nouveaux modèles. Concrètement, avec cet équipement, si vous ne respectez pas la limitation de vitesse imposée, un avertissement se manifestera. Il pourra prendre 4 formes, laissées au choix des constructeurs : sonore, agissant sur le moteur directement en réduisant la puissance, haptique (retour de force dans la pédale d’accélérateur) ou vibratoire (pédale d’accélérateur vibrante).

Aujourd’hui déjà, certains modèles commercialisés en Europe sont équipés de ce limiteur de vitesse intelligent. Mais comme le précise le texte de loi, « le conducteur aura toujours pleinement le contrôle sur la vitesse du véhicule ». Dans les faits, le conducteur pourra donc aisément désactiver l’AIV.

Mots-clés: Mobilité
En juillet 2022, les voitures biperont encore davantage
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris