Combien vous coûte réellement votre voiture chaque mois ?

il y a 2 sem. | Nicolas Morlet

L’automobile est communément présentée comme le second poste de dépense d’un ménage après l’habitation. Mais à combien se chiffre-t-il réellement ? Nous avons fait le calcul pour vous.

Lorsqu’on évoque le coût de l’automobile, la plupart des gens pensent surtout au remboursement de l’emprunt, aux taxes et éventuellement à la consommation en carburant. Mais il y a également d’autres points à prendre en compte pour connaitre le coût total de possession, ou TCO (« Total cost of ownership »), du véhicule. A ces éléments s’ajoutent notamment les taxes, les coûts d’entretien annuels, ou encore l’assurance.

Si certains éléments sont faciles à prendre en compte car identiques pour tous (les taxes, le prix d’achat du véhicule, le taux d’intérêt du financement...), d’autres sont propres à chacun : le kilométrage annuel, qui définira la quantité de carburant nécessaire, mais aussi la fréquence des entretiens ; ou encore le tarif de l’assurance qui dépend du profil d’accidentologie de chacun.

Profil

Pour nos simulations, nous allons nous baser sur deux véhicules parmi les plus vendus du marché belge, à savoir la Citroën C3 1.2l Puretech et le Volvo XC40 mild hybrid. Ces véhicules sont achetés neufs, financés à 75% par un emprunt avec un TAEG de 3,59%, et immatriculés par un particulier (qui ne profite donc pas d’une déductibilité fiscale) en Wallonie où s’applique un éco-malus pour les véhicules émettant plus de 146 gr CO2/km. Il parcourt 12.500 km par an, garde sa voiture 4 ans, et n’a pas eu de sinistre en tort sur les 5 dernières années. L’entretien est réalisé selon les préconisations du constructeur, à savoir un entretien chaque année (150€ chez Citroën, 250€ chez Volvo), et une révision (gros entretien) tous les deux ans, au double du prix. Les quatre pneus seront changés une fois sur la durée d’utilisation.

Coût réel

En prenant en compte tous ces éléments, et en se basant sur la consommation WLTP fournie par le constructeur et un litre de carburant à 1,70€, le conducteur devra débourser près de 440€ par mois pour rouler en Citroën C3, et plus de 900€ en Volvo.

Profitant des valeurs élevées en occasion pour l’instant, il peut espérer revendre la voiture à 50% de sa valeur après quatre ans. La Citroën lui aura alors réellement coûté 246€ par mois ; la Volvo 486€.

Des montants qui mettent en perspective l’avantage réel que représente le fait de disposer d’une voiture de société mise à disposition par l’employeur.

Comment réduire ces coûts ?

Quelques astuces permettent de réduire ces coûts, ou en tous cas de les lisser pour éviter les mauvaises surprises d’une grosse facture imprévue. Vous pouvez par exemple demander un fractionnement (mensuel, trimestriel, semestriel) de vos primes d’assurance. Assurance que vous renégocierez régulièrement en comparant les offres des compagnies concurrentes. L’entretien peut également se faire dans un garage indépendant, souvent moins cher que les ateliers officiels. Attention toutefois à ce que celui-ci soit affilié chez Traxio pour conserver votre garantie légale sur le véhicule. Enfin pour les pneus, préférez les centrales de pneus, aux tarifs souvent inférieurs à ceux des concessions.

Considérer le leasing privé

Plutôt que de posséder le véhicule, une autre solution se développe : le leasing privé. Comme pour les pros, l’utilisateur n’est pas propriétaire du véhicule, mais l’utilise moyennant un coût mensuel fixe. Selon les termes du contrat, celui-ci inclura les taxes, assurances et entretiens ; seul le carburant reste alors à charge du conducteur. Cela peut être avantageux, notamment pour ceux dont les primes d’assurance à titre privé sont élevées.

Mots-clés: Mobilité
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris