Au ski en voiture électrique

il y a 1 mois | Frédéric De Backer

Quelques conseils bien utiles pour le pas vous faire surprendre en route.

En hiver, lorsque les températures chutent, l’autonomie des voitures électriques diminue. Une baisse qui peut aller jusqu’à 25%. Un facteur à ne surtout pas négliger si vous envisagez un long trajet pour vous rendre au ski. La société de location Arval a listé quelques conseils pour éviter de désagréables surprises.

Prise bien au sec

En rechargeant votre véhicule à l’intérieur, vous éviterez le risque de gel. Mais en route vers votre station de ski ou sur place, vous n’aurez pas toujours la possibilité de le faire. Il faut donc veiller à ce que la prise de la voiture reste bien au sec. Si elle est quand même humide et qu’elle gèle, utilisez le vieux truc de la bouillotte ou du coussin à noyaux de cerises pour la dégeler. Ne versez surtout pas d’eau (chaude) dessus.

Pas de sièges chauffants

Les températures glaciales influencent non seulement l’autonomie d’une voiture électrique, mais également sa recharge. Recharger un véhicule froid demande beaucoup plus d’énergie qu’un véhicule chaud. Donc, si possible, chauffez votre véhicule pendant que la batterie se recharge. Evitez d’utiliser les sièges et/ou le volant chauffant. Si vous les activez, le système de chauffage va alors utiliser 10 à 30 fois plus d’électricité. Veillez aussi à recharger entièrement vos smartphones et tablettes avant de partir pour un long voyage. Emportez une batterie extérieure pour vos appareils électriques pour éviter de devoir vous brancher sur la voiture.

Mots-clés: Mobilité
Au ski en voiture électrique
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris