Le Dacia Jogger ne reçoit qu’une étoile au crash-test. Oui, mais…

il y a 1 mois

L’organisme indépendant Euro NCAP vient de livrer les résultats de sa dernière fournée de crash-tests. Et si les DS 4 et Honda HR-V s’en sortent avec les honneurs (5 et 4 étoiles respectivement), le tout nouveau Dacia Jogger ne récolte qu’une petite étoile. Est-il pour autant dangereux ?

Comme sa génitrice la Sandero l’an dernier, le Dacia Jogger se voit sanctionné d’une unique étoile par le sévère Euro NCAP. Depuis quelques années, l’organisme ne se contente plus de noter les résultats du crash-test, mais évalue aussi la sécurité active de la voiture, et notamment ses systèmes électroniques embarqués.

A relativiser

Pour ce qui concerne Dacia, il faut d’abord noter qu’Euro NCAP n’a pas réalisé de crash-test pour le Jogger. Pour attribuer sa note, l’organisme de sécurité s’est contenté de pondérer en fonction de ses nouveaux critères 2022 la note de deux étoiles obtenue au printemps 2021 par la Dacia Sandero qui partage sa plate-forme. Pour cette raison, à laquelle s’ajoutent certaines spécificités telles que le rappel de bouclage de ceinture absent pour la troisième rangée de sièges optionnelle, le Dacia Jogger n’obtient ainsi qu’une seule étoile. Et ce, même pour la version 5 places.

En matière de protection des adultes et des enfants, le Dacia Jogger ne peut toutefois pas être considéré comme dangereux pour ses occupants : il obtient des notes de 70 et 69 %, et la protection des usagers vulnérables récolte 41%. C’est plutôt en termes d’équipements de sécurité (39%) qu’il pêche. Pas vraiment étonnant compte tenu de la course aux équipements sécuritaires que ne poursuit pas Dacia. Ce qui satisfait une grande partie de sa clientèle appréciant les tarifs raisonnables proposés !

Mots-clés: Insolite Dacia
Le Dacia Jogger ne reçoit qu’une étoile au crash-test. Oui, mais…
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris