L’Allemagne mise sur l’électrique et ne croit plus aux carburants synthétiques

il y a 2 mois

L’Allemagne a longtemps fait pression pour tenter d’obtenir des dérogations face à l’interdiction de vente de moteurs thermiques en 2035, s’appuyant notamment sur le développement des carburants synthétiques comme alternative écologique. Mais désormais, le gouvernement n’y croit plus, et apporte tout son soutien à la transition électrique.

« L'Allemagne soutient la fin du moteur à combustion pour les voitures et les véhicules utilitaires légers dans l'UE à partir de 2035. Après 2035, les moteurs à combustion fonctionnant avec des carburants synthétiques ne sont une option qu'en dehors des limites de CO2 pour les flottes ». Voilà ce qu’a twitté le ministère allemand de l’environnement, renvoyant vers un long communiqué officiel où est rappelé plusieurs fois son soutien à la mesure de l’UE.

« Il s'agit notamment de l'objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre des nouvelles voitures d'au moins 55 pour cent d'ici 2030 par rapport à 2021 et de n'autoriser que les voitures sans émissions - c'est-à-dire uniquement les voitures sans moteur à combustion - dans l'UE à partir de 2035 ». Voilà qui est sans équivoque.

Les moteurs fonctionnant exclusivement avec des e-fuels (carburants synthétiques) pour lesquels le gouvernement allemand souhaitait obtenir une dérogation semblent donc voir leur avenir s’envoler. Pour l’automobile et les utilitaires légers en tout cas puisqu’ils resteront donc bien une option « en dehors de ces flottes », c’est-à-dire pour les véhicules à usages spécifiques, comme les ambulances, tracteurs, et autres engins.

Une bien mauvaise nouvelle en tout cas pour les marques telles que Porsche ou Audi ayant déjà investi des sommes importantes dans le développement de cette technologie, et pour tous ceux qui voyaient les carburants synthétiques en sauveur providentiel des moteurs à combustion. Néanmoins, la volonté de « tout-électrique » dans la mobilité voulue par l’UE risque encore de faire couler beaucoup d’encre avant sa mise en application.

Mots-clés: Insolite
L’Allemagne mise sur l’électrique et ne croit plus aux carburants synthétiques

Notre sélection d'annonces

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris