Passage au contrôle technique : voici comment éviter les problèmes

il y a 2 sem. | Stephane Monsin

Depuis la pandémie de COVID-19, les problèmes se multiplient au contrôle technique. Vous avez d’ailleurs été plusieurs à nous envoyer vos témoignages. Avec l’aide de Virginia Li Puma, responsable communication d’Autosécurité.be, nous allons vous amener des réponses pour éviter tout problème lorsque vous devrez passer au contrôle technique.

Pourquoi ma convocation n’est-elle pas arrivée (à temps) ? Comment s’expliquent les retards qui s’accumulent aux stations de contrôle technique ? Qu’en est-il des pénalités de retard ? Doit-on continuer à prendre rendez-vous ou pas ? Pourquoi, du jour au lendemain, un système d’échappement n’est-il plus homologué alors qu’il passait le contrôle technique sans mal depuis des années ? Grâce à Virginia Li Puma, responsable communication d'Autosécurité.be, nous allons répondre à toutes ces questions que vous nous avez envoyées.

En juillet 2022, après la grosse vague de COVID-19, faut-il toujours prendre rendez-vous ?

Oui, pour le passage des voitures, véhicules de camping et véhicules utilitaires légers de moins de 3,5 tonnes, il faut prendre rendez-vous. Il y a une exception pour les remorques, les véhicules de plus de 3,5 tonnes et, progressivement, certaines stations permettent les revisites (en cas de carte rouge, NDLR) sans rendez-vous. Mais ce n’est pas encore le cas partout. Il vaut donc mieux contacter la station auparavant.

Lors de leur prise de rendez-vous, Raphaël et Laurent, des lecteurs, nous ont confirmé qu’il était impossible de prendre rendez-vous dans leurs régions respectives avant 1 à 1,5 mois ! Pourquoi les délais de prise de rendez-vous sont-ils encore si longs actuellement ?

Le retard dû au coronavirus a été rattrapé depuis de nombreux mois, mais le nombre de véhicules sur les routes ne cesse d’augmenter. Voilà pourquoi nous sommes en pleine phase de recrutement pour répondre à cette demande. En été, avec les congés des uns et des autres, c’est parfois plus compliqué, et ce, même si on renforce nos équipes. Nous devons également investir dans du nouveau matériel pour certaines stations vieillissantes.

L’un de nos lecteurs a dû payer des frais de retard alors qu’il était impossible de prendre rendez-vous à temps dans 3 stations différentes. Vous comprenez que ceci peut en énerver plus d’un ?

Normalement, et nous le signalons bien sur notre site Internet (via un message pop-up qui semble temporaire, NDLR). S’il n’est pas possible de prendre rendez-vous dans les 10 jours ouvrés, pour autant que l’automobiliste choisisse la première plage horaire disponible et qu’il ne soit pas en retard au rendez-vous, il n’y a pas de majoration. Je tiens d’ailleurs à rappeler qu’il est possible de passer sa voiture au contrôle technique 2 mois avant la date d’échéance.

Mais que faire si on ne reçoit pas sa convocation ? Car ces problèmes d’envoi de convocation se multiplient !

Il est vrai qu’il peut y avoir des bugs, tant du côté de notre système d’envoi automatique actuel que du côté d’un envoi postal perdu. Pour 2023, nous avons pour ambition de modifier ce système d’envoi en le dématérialisant. Les convocations seraient donc envoyées par voie électronique.

Alors que sa voiture de 4 ans entrait dans les conditions (le véhicule présente un certificat vert, affiche un kilométrage inférieur à 100.000 km, est présenté à temps, a moins de 6 ans, ne tracte pas des remorques dépassant les 750 kg) pour obtenir une carte verte de 2 ans, Raphaël n’a reçu qu’une carte verte classique de 1 an lors de son dernier passage. Quand un véhicule de 4 ans n’entre pas dans les exceptions, pourquoi ne remettez-vous pas directement une carte verte pour 2 ans, comme ça doit être le cas ?

C’est en effet anormal et je ne peux pas me prononcer sur un cas particulier. Si le client pense être lésé, il peut porter réclamation sur notre site Internet pour qu’on analyse son dossier en détail.

Autre cas particulier, remonté par Laurent : sa voiture passe le contrôle technique sans aucun problème depuis maintenant 4 ans. Il a d’ailleurs acheté sa voiture à un professionnel. Et cette année, il reçoit une carte rouge pour son système d’échappement, qui n’a pas été modifié depuis son achat en 2018. Comment ça s’explique ?

À nouveau, je ne peux pas me prononcer sur un cas particulier. Mais il y a parfois de nouvelles réglementations à respecter. Dans tous les cas, je l’invite à entamer une procédure de réclamation sur notre site Internet pour qu’on puisse se pencher en détail sur son dossier et lui répondre de manière la plus précise possible.

Passage au contrôle technique : voici comment éviter les problèmes
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris