L’essai dynamique de Benoît Galand – Cupra Formentor VZ5

il y a 2 sem.

Pour beaucoup, « Cupra » n’est toujours que la branche sportive de Seat. Pourtant, depuis 2018, Cupra est une marque à part entière. Mieux, elle prend petit à petit l’ascendant sur Seat grâce à une gamme au caractère bien trempé. Nous avons essayé le modèle ultime, la Cupra Formentor VZ5.

Le nom Cupra - pour « Cup Racing » - existe chez Seat depuis 1996. Mais le Formentor est la première « Cupra » à part entière. Ce Crossover possède du caractère avec une ligne originale, une finition résolument sportive et comme une envie pressante de se distinguer au sein d’une concurrence prestigieuse. Car dans sa version VZ5, la Cupra Formentor s’attaque de front à des voitures de la trempe du Porsche Macan, le Mercedes GLA 45 AMG ou de l’Audi RSQ3, dans la zone de prix des 70.000 €…

Mieux qu’un Porsche Macan S !

Sous le capot de la VZ5, on retrouve le magnifique 5 cylindres 2,5 l de l’Audi RS3 (et RSQ3). Pour des raisons de marketing, la puissance est ici de 390 ch (contre 400 dans l’Audi) avec un couple de 480 Nm disponible sur une large plage, entre 2.250 et 5.700 tr/m. La transmission est bien entendu intégrale avec, comme sur l’Audi et la VW Golf R, un embrayage Haldex et un « Torque splitter » installé sur l’essieu arrière qui garantit une motricité hors norme et du plaisir à revendre ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 4,2 sec pour atteindre le 100 km/h, c’est mieux que le Porsche Macan S, pourtant au bas mot 10.000 € plus cher ! Côté rapport poids/puissance, on en est à 4,38 kg/ch. Pas mal pour un Crossover !

Pour faire passer cette puissance et accentuer le caractère sportif, Cupra a diminué la garde au sol de 10 mm ; rajouté quelques éléments aérodynamiques comme un spoiler avant – en carbone svp ! – et un diffuseur arrière redessiné. Les doubles sorties d’échappement verticales ne manquent pas d’attirer le regard. Côté conducteur, notons une direction retravaillée et la présence (en option) de deux magnifiques sièges baquets en carbone.

Mode drift

Le bouton « Cupra » installé au volant permet de transformer en deux secondes le Crossover familial en bête de course. Le bruit du 5 cylindres, la précision du train avant, la qualité du freinage… conduire la Cupra Formentor est une source de plaisir intarissable. Le Cupra Formentor reste cependant sur des rails avec une tendance naturelle au sous-virage. Si vous voulez aller encore plus loin, le mode drift, ESP 100% off - permet de lui donner un côté propulsion (avec le Torque splitter qui peut délivrer les 50% de la puissance réservés aux roues arrière sur… une seule roue) qui va permettre de belles glissades… pour lesquelles il faudra pas mal de doigté pour contrôler les 1.700 kg à la dérive !

Un mot sur l’habitacle, plutôt spacieux, bien conçu et avec un degré de finition largement suffisant. Nous avons également aimé sa couleur « mat » et le surlignage doré au niveau du sigle, des jantes et de certains éléments intérieurs ! C’est « classe », sportif et original ! Côté confort, c’’est très convenable mais les suspensions sont plutôt dures… Plaisir ou confort, il faut choisir !

Conclusion

Attention, ce Cupra Formentor n’est fabriqué qu’à 7.000 exemplaires… Evidemment, la consommation et les différentes taxes n’en font pas une voiture « bon marché ». Par contre, son côté un peu « collector » lui permettra de tirer son épingle du jeu en valeur de revente. Mais franchement, si vous l’essayez, vous l’adopterez et vous n’aurez pas envie de la revendre.

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris