Essai Volkswagen ID.4 : pourquoi attendre !?

il y a 1 mois | Nicolas Morlet

Entre les décisions politiques et les enjeux climatiques, il semble clair que la voiture électrique jouera un rôle incontournable dans la mobilité des familles à moyen terme. Et après avoir pris en main cette ID.4, on se demande pourquoi attendre pour sauter le pas !?

 

Après l’ID.3, l’ID.4 est le second modèle 100% électrique de Volkswagen construit sur la plateforme MEB. Spécialement conçue pour les voitures électriques, celle-ci permet d’insérer les batteries dans le plancher, sous les pieds des passagers, et ainsi de libérer beaucoup d’espace à bord. Quatre, voire cinq adultes, peuvent s’installer confortablement à bord, tout en emmenant 543 litres de bagages dans le vaste coffre. On n’en attendait pas moins d’un SUV de 4,58 mètres de long, soit tout de même 8 cm de plus qu’un Tiguan. Mais sa hauteur réduite et son allure plus aérodynamique le rend moins massif, plus profilé que son frère à moteur thermique, et ne laisse pas transparaitre cet encombrement.

A bord, Volkswagen a simplifié à outrance l’habitacle, rassemblant l’ensemble des fonctions du véhicule autour des commandes au volant et, surtout, de l’écran central. Une tendance initiée par Tesla, que les constructeurs s’échinent à reproduire car elle est synonyme d’économies et de gain de poids. Toutefois, pour l’utilisateur, c’est loin d’être la panacée. Ce système fait preuve d’une ergonomie compliquée, et les quelques commandes tactiles (climatisation, aides à la conduite, volume…) au centre de l’habitacle ne sont pas toujours simples à utiliser. Sans doute faudra-t-il s’y habituer…

 

 

Lourd mais agile

Notre modèle d’essai 1st Edition est animé par un moteur de 150 kW (204 ch) alimenté par une batterie de 77 kWh. C’est actuellement la configuration la plus généreuse de la gamme, qui compte également une batterie de 52 kWh et des moteurs de 150 et 170 ch. Ces deux dernières versions ne seront pas de trop pour emmener les 2.124 kg du SUV, batteries obligent. Et même sur notre voiture d’essai plus puissante, les performances sont très correctes (8,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h), mais le mode Sport du Drive Select ne parvient pas à faire oublier le poids. Cela dit, ce n’est pas si important pour un véhicule à vocation familiale, où l’on appréciera surtout la douceur de fonctionnement caractéristique du moteur électrique, mais aussi l’impressionnante maniabilité permise par le rayon de braquage, qui fait complètement oublier l’encombrement lors des manœuvres et le rend très à l’aise en ville.

 

 

Verdict

Avec l’ID.4, Volkswagen livre une vision convaincante de la familiale électrique de demain. D’autant que l’autonomie moyenne tournait autour de 350 km lors de notre essai, sans chercher à éco-conduire à tout prix. Une valeur honnête bien qu’éloignée des 520 km WLTP annoncés, permise en autres par le système de régénération « intelligent », qui adapte la récupération - et donc la décélération -  lorsqu’on relâche l’accélérateur au trafic, à la topologie du terrain et aux limites de vitesses pour optimiser la consommation. Et une fois qu’on a compris comment ça marche, l’efficacité est saisissante. Comptez 47.280€ pour cette version de lancement.

 

 

Ses bons côtés
- Son espace intérieur très généreux
- Son autonomie convaincante et son système de régénération intelligent
- Son prix, loin d’être exagéré pour la catégorie

 

Sa note globale : 18/20

 

 

Le Volkswagen ID.4 1st Edition

Longueur : 4,580 m
Largeur : 1,850 m
Hauteur : 1,630 m
Coffre : 534 l
Poids : 2 124 kg
Batterie : 77 kWh
Autonomie WLTP : 520 km
Puissance : 204 ch
Couple : 310 Nm
Vitesse max. : 160 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 8,5 s
Prix de base : 47 280 €

 

Mots-clés: Essais auto Volkswagen
Pages concernant Volkswagen
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris