Essai Subaru Forester 2022 : toujours plus de sérénité

il y a 2 mois

En 2022, le Subaru Forester fête ses 25 années d’existence : une belle occasion pour se mettre à jour et pour nous, de reprendre le volant de ce 4x4 à l’hybridation légère qui sort de l’ordinaire…

En attendant l’arrivée de son premier modèle 100% électrique partagé avec Toyota, Subaru propose une gamme de 3 SUV. Par conséquent, le constructeur nippon aime affirmer qu’il est un spécialiste du SUV. Mais il s’agit surtout, depuis très longtemps déjà, d’un spécialiste du 4x4. Le client Subaru recherche avant tout un haut niveau de sécurité. Ça tombe bien car le Forester restylé, « milieu de gamme » de la marque aux étoiles, accueillant pour 5 adultes, offre des améliorations en matière de confort et de sécurité.

Il surveille tous vos gestes

On reconnaît cette version mise à jour en jetant un œil aux feux avant, complètement redessinés. Ou alors aux nouvelles peintures, comme le « Cascada green silica » qui va à merveille à ce véhicule parfait pour les loisirs, par exemple, en forêt. Ou encore en appréciant un habitacle plus pratique (ajout de crochets dans le coffre) qui monte en gamme, avec de belles couleurs et un cuir de qualité en finition Premium. On se sent vraiment bien à bord. Pour augmenter la sécurité, Subaru a même amené un contrôle de la climatisation par gestes. Mais attention car, dans la pratique, si vous vous exprimez avec vos mains, cela peut amener des réactions surprenantes et des changements de température non-désirés !

Le nombre d’assistances à la conduite de série a encore augmenté et ce, sans faire grimper la facture par rapport à la version 2021 ! On peut donc affirmer que sur le plan de la sécurité, ce Forester est blindé. Seule la direction active qui vous maintient au centre de la voie est trop envahissante. Heureusement, le système se coupe aisément via un bouton au volant.

Hybridation légère avec mode électrique

La partie technique n’a pas changé : le moteur 2.0 litres 4 cylindres, aidé par une unité électrique placée dans la transmission, développe 150 chevaux. On aurait apprécié un peu plus de puissance, surtout pour les relances sur autoroute. Mais en ville, sous les 40 km/h, on peut profiter d’un mode 100% électrique sur quelques centaines de mètres (jusqu’à 1,6 km en théorie), ce qui est inédit sur le segment de l’hybridation légère.

Verdict

Ceci permet de s’approcher réellement des 8,1 l/100 km promis. Nous avons relevé 8,4 l/100 km. Dommage que le réservoir d’essence soit si petit (48 litres) ! L’autonomie est donc assez maigre. Mais retenons qu’à bord de ce Forester, on se sent comme dans un cocon très sécurisant et plutôt confortable, d’autant plus que le calibrage des suspensions a été revu pour être moins ferme et cela se ressent.

Enfin, on apprécie que le prix n’ait pas augmenté alors que ce Forester a gagné, dès la version de base, en confort et en sécurité. À partir de 35.995 € et 44.495 € pour la version la mieux équipée.

Ses bons côtés :

  • Son rapport prix/sécurité/confort
  • Ses capacités de franchissement 4x4
  • Sa capacité de remorquage jusqu’à 1.870 kg

Subaru Forester Premium MY2022

Longueur : 4,640 m

Largeur : 1,815 m

Hauteur : 1,730 m

Volume du coffre : 509 - 1.751 l

Poids : 1.682 kg

Consommation moyenne (WLTP) : 8,1 l/100km

Puissance : 150 ch

Couple : 194 Nm

Vitesse max : 188 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 11,8 s

Emissions CO2 (WLTP) : 185 g/km

Prix de base : 35.995€ TVAC (44.495€ en Premium)

Mots-clés: Essais auto Subaru
Essai Subaru Forester 2022 : toujours plus de sérénité
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris