Essai Skoda Octavia Combi CNG : une alternative écologique et économique

il y a 2 mois | Stephane Monsin

À côté des motorisations hybrides et électriques, il existe une solution énergétique qui permet de limiter facilement ses émissions : le Gaz Naturel Comprimé, ou CNG. Une alternative intéressante que propose la nouvelle Skoda Octavia.

 

Plus longue de 22 mm et plus large de 15 mm qu’auparavant, la Skoda Octavia a gagné en standing avec des lignes proches de la Superb. De quoi flatter l’ego des professionnels qui constituent la majeure partie de la clientèle de cette reine du marché fleet. Ce statut, elle l’a acquis grâce à son habilité hors pair. Le nouveau modèle reste fidèle à sa réputation, avec notamment un coffre de 640 litres pour le break et de 600 litres pour la berline ; valeurs inchangées sur cette version grâce à l’intégration des réservoirs de gaz sous le plancher. Dans l’habitacle le bond en avant de la qualité perçue est notable. Mais on peut juste regretter, à l’instar d’autres constructeurs, que le groupe Volkswagen ait supprimé beaucoup de commandes physiques au profit du numérique. Il est par exemple difficile de régler la climatisation sans quitter la route des yeux car un simple changement de réglage de soufflerie demande minimum 3 impulsions sur l’écran. Sur ce point, l’Octavia faisait mieux avant.

 

 

Neutre en CO2

Pionnier dans le développement du CNG, le groupe Volkswagen fait depuis de nombreuses années de l’Octavia l’une de ses plus illustres représentantes. Le nouveau modèle dispose du moteur 1.5 TSI qui, dans cette configuration spécifique, développe 130 ch et 200 Nm. Disponible avec la transmission DSG à double embrayage à 7 rapports ou bientôt avec une boîte mécanique 6 vitesses, l’Octavia CNG est équipée de 3 réservoirs de CNG d’une capacité totale de 17,7 kg, ce qui lui donne une autonomie d’à peu près 500 km au gaz, auxquels on peut ajouter 190 km à l’essence grâce à un réservoir de 9 litres. Ne produisant pas de suie, le CNG émet peu de CO2 et NOx. C’est pourquoi l’Octavia Combi n’émet que 95 g/km de CO2. Et avec l’arrivée du bio-CNG dans les stations (bio méthane fabriqué à base de déchets organiques), il est possible d’approcher la neutralité carbonique en limitant les émissions de CO2 de l’ordre de 80 à 100% !

 

 

Verdict

À l’usage, rien ne change par rapport à un modèle équivalent à l’essence, si ce n’est l’instrumentation à 2 jauges à carburant. Durant notre essai, nous avons atteint une autonomie totale de 550 km avec le break. Et si le réseau belge de stations-services au CNG est en développement et qu’il y a plus de zones desservies qu’auparavant, l’approvisionnement n’est pas aussi aisé qu’avec une voiture essence ou diesel. Mais avec un coût à l’usage tirée vers le bas par un prix à la pompe défiant toute concurrence (<1€/kg) et un prix catalogue proche de celui des motorisations classiques, l’investissement peut être intéressant. Et pas seulement sur le plan écologique !

 

 

Ses bons côtés
- Sa bicarburation maîtrisée et son autonomie théorique globale
- Ses émissions limitées
- Son espace intérieur et sa qualité de fabrication

 

Note globale : 15/20

 

 

Skoda Octavia

Longueur : 4,680 m
Largeur : 2,000 m
Hauteur : 1,460 m
Coffre : 640-1 700 l
Poids : 1 431 kg
Consommation moyenne : 3,4 à 3,6 kg/100 km
Puissance : 130 ch
Couple : 200 Nm
Vitesse max : 212 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 9,6 s
CO2 (WLTP) : 95 g/km
Prix de base : 36 420 €

 

Mots-clés: Essais auto Skoda
Pages concernant Skoda
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris