Essai Skoda Enyaq Coupé RS iV : quand le blason « Rally Sport » passe au tout électrique

il y a 6 j | Stephane Monsin

Les amateurs de conduite dynamique connaissent bien le blason « RS » chez Skoda. Dernier modèle de la lignée en date : un SUV 100% électrique ! Nous l’avons essayé avec une seule question en tête : mérite-t-il vraiment ce badge sportif ?

L’Enyaq Coupé n’est pas le premier SUV Skoda à recevoir les lettres RS. Le Kodiaq, lui aussi, est disponible en version RS. Mais le nouveau modèle est en revanche le tout premier modèle 100% électrique de la marque à arborer le fameux blason. L’Enyaq Coupé RS iV se présente avec deux moteurs : un qui anime les roues avant et l’autre pour les roues arrière. Total de la « cavalerie » survoltée : 220 kW (soit près de 300 ch). C’est un peu mieux que la version haut de gamme « 80x » de l’Enyaq Coupé iV de 195 kW, qui ne rend toutefois qu’une demi-seconde sur l’exercice du 0 à 100 km/h : 7 secondes contre 6,5 pour la version RS.

Sur papier, la différence est maigre. Au volant, pour avoir testé les deux versions, le ressenti est quasiment pareil. Sur les quelques portions d’autoroute allemandes sans limitation de vitesse, les clients de l’Enyaq Coupé RS iV apprécieront sa vitesse de pointe de 180 km/h, contre 160 km/h pour les autres versions. En fait, au volant, le plus gros atout de la version la plus sportive est sa direction progressive, beaucoup plus directe, qui nécessite moins de tours de volant, quelle que soit la situation.

Un SUV « qui a de la gueule »

Pour le reste, cette version RS se démarque surtout par son ambiance à bord (finitions effet fibres de carbone et Alcantara) et son look, notamment avec ses grandes jantes de 20 ou 21 pouces. Heureusement, ces grandes jantes ne le rendent pas du tout inconfortable. Et c’est plutôt bien pour un SUV à l’habitabilité remarquable qui, malgré sa ligne de coupé, maintient la même garde au toit que le SUV Enyaq iV pour les passagers arrière.

Autre point appréciable, la capacité du coffre, de 570 litres, ne change quasiment pas. Puisqu’on est dans les côtés pratiques, mentionnons encore que par rapport au SUV Enyaq, la version Coupé hérite d’une mise à jour qui permet de recharger avec une puissance plus importante. Dans les meilleures conditions et en charge rapide, le temps de recharge est donc d’une petite trentaine de minutes pour récupérer de 10 à 80% de capacité de batterie.

Verdict 

Ce Skoda Enyaq Coupé RS iV se fait donc plaisant à conduire. Mais vous l’aurez compris, n’attendez pas un comportement réellement sportif de cet SUV 100% électrique badgé RS. Tout est dans le look. 

Il peut toutefois ajouter un dernier argument : la consommation, et donc l’autonomie. Nous avons constaté entre 15 et 20 kWh/100km sous le beau soleil italien lors de notre essai, ce qui permet de s’approcher, en conditions optimales, des 500 km annoncés. 

La commercialisation de l’Enyaq Coupé, retardée, devrait débuter, au mieux, à la fin du mois. Mais notez que la version RS sera commercialisée plus tard, pour un tarif aux alentours des 60.000 €.

Ses bons côtés :

  • Son habitabilité, malgré sa ligne de coupé.
  • Son look affirmé.
  • Sa consommation réelle raisonnable. 

 

Skoda Enyaq Coupé RS iV

  • Longueur : 4,653 m
  • Largeur : 1,879 m
  • Hauteur : 1,607 m
  • Volume du coffre : 570
  • Poids : 2 255 kg
  • Consommation moyenne (WLTP) : 18,1 kWh/100km
  • Autonomie (WLTP) : 499 km
  • Puissance : 299 ch
  • Couple : 460 Nm
  • Vitesse max : 180 km/h
  • Accélération (de 0 à 100 km/h) : 6,5 s
  • Prix de base : environ 60.000€ TVAC
Mots-clés: Essais auto Skoda
Essai Skoda Enyaq Coupé RS iV : quand le blason « Rally Sport » passe au tout électrique
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris