Essai Seat Arona 1.0 TSI : dans la continuité

il y a 1 sem.

Apparu en 2017, le petit SUV Seat Arona s’offre quelques retouches esthétiques et surtout une mise à niveau technologique pour continuer à surfer sur la vague du succès qu’il connait depuis son lancement.

Esthétiquement, l’Arona gagne en personnalité avec des optiques antibrouillard rondes supplémentaires intégrées dans le bouclier qui le démarquent un peu plus dans le paysage. Un équipement, malheureusement optionnel. Car pour le reste, les pare-chocs ont été redessinés, de nouveaux assortiments de teintes gonflent le catalogue, et une finition inédite fait son apparition, mais les changements restent plutôt succincts.

Baptisée Xperience et située au sommet de l’offre, la nouvelle finition renforce son style d’inserts argentés à l’avant et à l’arrière, de barres de toit chromées et d’un insert argenté avec motif « x » sur la custode arrière.

Le changement est bien plus notable à l’intérieur. Le tableau de bord a été entièrement redessiné, avec notamment des ouïes d’aération circulaires et rétroéclairées sur les finitions les plus haut de gamme. L’écran central devient flottant, et peut afficher Android Auto et Apple Carplay pour profiter de vos applications favorites à bord, à condition de brancher votre smartphone avec un USB Type-C, désormais standard unique du groupe Volkswagen. Le système multimédia Seat Connect permet également d’activer les commandes vocales simplement en prononçant « Hola, Hola » et en demandant ce que l’on désire.  En option, le conducteur peut disposer du cockpit virtuel qui permet un affichage personnalisable des informations sur un écran de 10,25 pouces. L’habitabilité est toujours généreuse à toutes les places, et le coffre de 400 litres dispose d’un plancher repositionnable.

Mention "Bien"

L’offre moteur reste cantonnée à des motorisations thermiques classiques : le 1.0 TSI de 95 ou 110 ch est désormais coiffé du 1.5l TSI de 150 ch, et l’originale proposition CNG (gaz naturel) 1.0l de 90 ch est toujours au catalogue. C’est avec le TSI 110 ch couplé à la boîte automatique DSG7 que nous avons pris le volant du petit SUV. Un ensemble qui se montre tout à fait agréable pour l’usage familial auquel est destiné l’Arona. Les vitesses s’égrènent avec douceur, et la puissance est toujours suffisante pour assurer des relances sécurisantes et s’insérer sans crainte dans le trafic. Et c’est sans doute tout ce que demandent les utilisateurs.

Verdict

Rafraîchi et remis à niveau technologiquement, le Seat Arona est plus recommandable que jamais pour les familles en quête d’un véhicule d’espace prodiguant beaucoup d’espace à bord, avec son vaste et pratique coffre. En revanche, le petit SUV manque cruellement d’ « emociòn », que ce soit dans sa présentation extrêmement sérieuse ou dans son comportement, efficace et confortable, mais sans aucun feeling. Mais il est clair que les acheteurs de ce type de véhicule opèreront leur choix sur des critères bien plus objectifs, comme un tarif serré, à partir de 20.000€, et un rapport équipement/prix toujours avantageux.

Ses bons côtés

-          Sa technologie complète, sans en faire trop

-          Son habitabilité

-          Son moteur 110 ch volontaire

Seat Arona 1.0 TSI 110 DSG7

Longueur : 4,153 m

Largeur : 1,780 m

Hauteur : 1,537 m

Coffre : 400 l

Poids : 1.216 kg

Consommation moyenne : 5,4 l/100 km

Puissance : 110 ch

Couple : 200 Nm

Vitesse max : 190 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 10,1 s

CO2 (WLTP) : 132 g/km

Prix de base : 25.280 TVAC

Mots-clés: Essais auto SEAT
Essai Seat Arona 1.0 TSI : dans la continuité
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris