Essai Renault Twingo Electric : votre occasion de sauter le pas

il y a 2 mois

Il y a de ces choses dont on se demande pourquoi elles n'existaient pas plus tôt. La Twingo Electric fait partie de ces choses, car rarement voiture électrique a été si cohérente.

Comme on dit, mieux vaut tard que jamais et le timing ne pourrait en fait être meilleur. Car la Twingo Electric arrive à un moment où elle est à peu près seule dans sa catégorie. En effet, VW semble avoir retiré sa e-Up du catalogue, et il en va de même pour les petites cousines de Seat et Skoda. Qui reste-t-il ? A première vue, seulement la toute nouvelle Fiat 500, sauf que côté tarif, l'Italienne tape sensiblement plus fort, du moins en phase de lancement.

Comme les autres

Première remarque, la Twingo Electric est exactement comme les autres Twingo. Même bouille sympathique, même intérieur lumineux et coloré et, les batteries étant logées sous le plancher, même habitabilité. Heureusement d'ailleurs, car la petite Française n'est déjà pas la plus généreuse du segment. Remarque qui vaut aussi pour le coffre, sous le plancher duquel le moteur essence est remplacé par le moteur électrique de 82 ch. Cette version a bien quelques spécificités, comme des touches de bleu ("couleur officielle" de l'électrique) ci et là, et un tableau de bord indiquant le niveau de charge évidemment, ainsi que les moments où on consomme du courant ou les phases de récupération.

Mieux que les autres

Sur la route, la Twingo est en fait mieux que les autres Twingo. Car la disponibilité immédiate, typique des moteurs électriques, la rendent encore plus vive en ville, et encore plus fun en dehors. Sur une petite route de campagne sinueuse, on peut se faire plaisir de façon inattendue. Et la très bonne nouvelle, c'est que même en la cravachant, on ne nuit pas outre mesure à l'autonomie. Renault annonce 190 km selon les normes WLTP, voire 225 km en mode Eco, et même 270 km en conduite exclusivement urbaine. Malgré une conduite engagée durant la moitié de l'essai, et sans mode éco, nous avons atteint 180 km d'autonomie. Franchement, a-t-on besoin de plus dans une citadine ?

Verdict

Sachant que l'idée même de voiture électrique est liée à l'économie d'énergie, cette Twingo, qui se contente de 12 kWh/100 km est parfaitement cohérente. Tout est parfaitement dosé dans cette voiture, qui se recharge par ailleurs en seulement 4 heures sur WallBox. Cerise sur le gâteau : ceci est la première électrique à moins de 20.000€. Bref, un prix et une autonomie qui collent parfaitement avec le rôle typique de la Twingo : celui de seconde voiture du ménage. Si là, ce n'est pas une bonne raisons de tenter l'expérience électrique, rien ne l'est.

Ses bon côtés

- Elle est plus fun qu'une Twingo essence
- C'est une électrique qui a du sens
- Ses tarifs sont plus qu'honnêtes

Renault Twingo Electric

Longueur : 3,61 m
Largeur : 1,64 m
Hauteur : 1,56 m
Coffre : 188 - 980 l
Poids : 1.186 kg
Autonomie WLTP : 190 km
Puissance : 82ch
Couple : 160Nm
Vitesse max : 135 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 12,9 s
Prix de base : 19.750 €

Mots-clés: Essais auto Renault
Pages concernant Renault
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris