Essai Polestar 2 Long Range : qui veut voyager loin…

il y a 3 sem. | Nicolas Morlet

Lancée voilà deux ans dans une puissante configuration à quatre roues motrices, la Polestar 2 est désormais proposée dans des variantes plus modestes, à moteur unique et roues avant motrices. De quoi la rendre sensiblement moins chère… et en faire un choix plus judicieux ?

Pour élargir facilement leur gamme « 2 », les ingénieurs de Polestar ont appliqué une recette toute simple : retirer le moteur arrière, et par conséquent, les roues arrière motrices. La puissance est donc revue à la baisse, mais les 170 kW (231 ch) restant se montrent plus que suffisants pour une berline familiale. Les accélérations sont certes moins franches, mais 7,4 secondes (contre 4,7s sur le modèle le plus puissant) reste une valeur remarquable. Elle laisse en outre le choix entre deux capacités de batterie : 69 kWh, avec à la clé une autonomie de 474 km maximum, ou 78 kWh et jusqu’à 542 km pour la version judicieusement baptisée « grande autonomie ». C’est celle-là que nous avons pris en main.

Crédit photo : Pierre Fontignies

En confiance

Et ça tombe bien, car durant les quelques jours d’essai, nous avions un rendez-vous professionnel à Utrecht, aux Pays-Bas, soit 428 km aller-retour. Toutefois, cet essai s’étant déroulé dans les derniers frimas de l’hiver début mars, climatisation et multimédia en fonction, l’indicateur d’autonomie n’affichait guère plus de 450 km après une charge complète. Qu’à cela ne tienne, si la marge est trop juste, le système multimédia fourni par Google nous suggèrera automatiquement les points de charge les plus adaptés le long du parcours. Et pour ceux qui veulent encore optimiser les trajets, le planificateur d’itinéraire spécialement dédié aux voitures électriques ABRP (A Better Route Planner) dispose de sa propre application intégrée et optimisée à la Polestar 2. De quoi enfin rivaliser avec la planification hyper-efficace de Tesla et ses Superchargeurs. On apprécie, même si nous n’en avons finalement pas eu besoin, car l’indicateur d’autonomie fait montre de beaucoup de précision dans son calcul !

Crédit photo : Pierre Fontignies

Verdict

Avec son moteur et ses roues motrices en moins, la Polestar 2 est aussi plus légère de 120 kg. La consommation est donc sensiblement revue à la baisse : 17 kWh/100km en cycle WLTP, 19,9 kWh de moyenne au terme de notre essai aux températures encore hivernales. Du coup, à moins de vouloir vraiment la version la plus puissante, cette Polestar 2 s’impose comme la version la plus intéressante. D’autant qu’elle ne perd rien en termes de confort et vraiment si peu en matière d’efficacité. Et surtout, elle est 4.000€ moins chère à l’achat, même si son prix reste élevé : 48.900€.

Ses bons côtés

  • Son autonomie réelle convaincante
  • Son système Google Automotive intégré
  • Son confort et son agrément routier

Polestar 2 Long Range

Longueur : 4,606 m

Largeur : 1,985 m

Hauteur : 1,479 m

Coffre : 380 – 1250 l

Poids : 1 994 kg

Autonomie max (WLTP) : 545 km

Capacité de la batterie : 78 kWh

Consommation mixte (WLTP) : 17 kWh/100km

Puissance : 231 ch

Couple : 330 Nm

Vitesse max. : 160 km/h

Accélérations (de 0 à 100) : 7,4 s

Prix : 48.900 €

 

Crédit photo : Pierre Fontignies

Crédit photo : Pierre Fontignies
Mots-clés: Essais auto Polestar
Essai Polestar 2 Long Range : qui veut voyager loin…
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris