Essai Peugeot 408 : elle trace sa propre route

il y a 1 mois | Nicolas Morlet

La Peugeot 408 est sensée casser les codes dans la gamme Peugeot. Elle crée un genre propre à elle-même entre la 308, dont elle reprend les dessous, et la 508, dont elle s’approche en termes de dimensions. Elle semble apporter quelque chose de nouveau sur le marché, et se verrait bien rafler le titre de Voiture de l’Année 2023 !

Avec la 408, les designers Peugeot vont plus loin que le concept de SUV Coupé à la façon d’un Renault Arkana. La carrosserie de ce gros modèle de segment C est encore plus basse, mais le look SUV est créé par les grosses jantes et un espace assez important entre le pneu et le passage de roue. Finalement, la 408 est une sorte de compacte imposante et athlétique. Une silhouette que le marketing du constructeur français nomme Fastback, plus moderne que les termes SUV ou Crossover.

Les bonnes surprises se poursuivent à bord, à commencer par un espace intérieur royal. La 408 partage la plateforme de la plus compacte 308, mais on a tant joué avec l’empattement (+10 cm) et avec l’aménagement intérieur qu’on se retrouve ici avec 6 cm de plus d’espace aux genoux… que dans la 508 ! En revanche, ce qui nous gêne plus, c’est la qualité des matériaux utilisés à l’arrière : on y trouve des plastiques durs et sensibles aux rayures, difficilement justifiables dans un véhicule qui, avec quelques options, atteindra vite les 50.000€.

A l’avant, le i-Cockpit et son petit volant continuent à diviser le monde. On aime ou on déteste, et c’est presque toujours en fonction de la taille du conducteur et de sa position de conduite. On soulignera par contre que la nouvelle interface de l’écran tactile a gagné en intuitivité.

Bel équilibre

C’est sur la route qu’on découvre ses vrais atouts. L’amortissement est un peu plus ferme que dans la cousine Citroën C5X, mais reste particulièrement confortable. Si bien que la 408 peut passer plus vite sur les ralentisseurs que bien d’autres voitures. Cela, associé à une insonorisation remarquable, fait de la Peugeot une très agréable machine à voyager. Et non, ce n’est pas au détriment du comportement en virage, où la 408 affiche un caractère volontiers dynamique !

Verdict

Positionné entre 308 et 508, voici un modèle qui flatte l’œil, gratifie son propriétaire d’un vrai plaisir de conduite, et offre aux autres occupant une expérience particulièrement confortable. Avec la mécanique hybride, on atteint un sommet d’harmonie ! La collaboration entre le moteur essence 1,6 litre et l’électrique a été peaufinée par rapport à la 308. Même en évoluant très lentement dans un trafic dense, vous ne pourrez déceler le moindre à-coup. L’ensemble de la voiture crée ainsi une parfaite harmonie, et ce n’est donc pas un hasard si la 408 fait partie des finalistes pour le titre de la Voiture de l’Année 2023 !

Ses bons côtés :

  • Son esthétique, peut-être clivante, mais indiscutablement hors du commun
  • Son niveau de confort, sans nuire au dynamisme
  • Sa motorisation hybride très douce et efficace

La Peugeot 408 PHEV en quelques chiffres :

  • Longueur : 4,680 m
  • Largeur : 1,840 m
  • Hauteur : 1,470 m
  • Volume du coffre : 536 l
  • Cylindrée : 1 598 cc
  • Puissance : 225 ch
  • Couple : 320 Nm
  • Vitesse Max : 233 km/h
  • Accélération (de 0 à100 km/h) : 7,8 sec.
  • Consommation moyenne (WLTP) : 1,2 l/100km
  • CO2 (WLTP) : 29 g/km
  • Prix : 46.500 € TVAC
Mots-clés: Essais auto Peugeot
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris