Essai Mercedes GLC 2022 : Digne héritier

il y a 2 sem.

Lancé pour la première fois en 2008, le GLC est tout simplement le modèle le plus vendu de Mercedes. La pression est donc énorme pour la nouvelle génération, qui préfère se bonifier sur les plans de la sobriété et du confort, plutôt que risquer de dérouter la clientèle avec des réformes trop profondes.

Plus de 2,6 millions d’exemplaires écoulés en 14 années d’existence, voilà le bilan enviable du Mercedes GLC qui, même face à des modèles plus modernes, reste le best-seller de la gamme Mercedes. Pas facile, donc, pour le constructeur allemand de changer un modèle tant apprécié. Les ingénieurs ont par conséquent procédé par petites touches pour modifier le modèle sans tout bouleverser, mais proposer quand-même des nouveautés substantielles. Ainsi, si le style est en ligne directe avec celui du précédent, son aérodynamisme a été optimisé, avec un coefficient de pénétration dans l’air de 0,29 seulement. Cela ne vous parle sans doute pas, mais cela permet pourtant d’économiser encore un peu sur la consommation.

L’habitacle en revanche évolue bien plus en profondeur pour embarquer les nouvelles habitudes de la marque, à commencer par le grand écran multimédia qui semble flotter sur la planche de bord. Le design des sièges et des garnitures de portes accentue encore le niveau haut de gamme de l’habitacle. Et le coffre de 620 litres est particulièrement généreux.

Tous électrifiés !

Sachez-le d’emblée, vous n’aurez pas le choix : tous les modèles de cette génération sont électrifiés ! On rassure les plus sceptiques : ceci ne veut pas dire que vous devrez obligatoirement passer par la case « prise » !

Mais tous ont, d’une manière ou d’une autre, recours à une unité électrique. Un alterno-démarreur 48 V intégré (ISG) pour les essence (200 et 300 4Matic) et diesel (220 D ou 300 D 4Matic), une généreuse batterie leur promettant jusqu’à 100 kilomètres en full-électrique pour les hybrides rechargeables, elles aussi toujours disponible avec un moteur essence (300 e et 400 e 4Matic) et diesel (300 D e 4Matic). Ces phases de roulage en électrique permettent d’apprécier le travail effectué au niveau sonore : l’isolation acoustique atteint des sommets !

Verdict 18/20

Grâce à cette génération, le Mercedes GLC devrait continuer sa marche en avant, avec une diversité d’offres moteurs parfaitement en adéquation avec le marché actuel, tout en conservant et en améliorant encore un modèle maintes fois éprouvé… et approuvé ! Le confort routier général est grandement amélioré grâce aux nouveaux essieux à 4 bras avant et multibras arrière. A noter encore, en options, la suspension pneumatique Airmatic et les roues arrière directrices, pour une agilité étonnante en ville et… en tout-terrain.

Mais le prix de base est évidemment élevé : 57.621,70€ (GLC200) avant même d’avoir recours à l’épais catalogue d’options.

Ses bons côtés :

  • Son comportement routier efficace, sur le bitume et en dehors
  • Son insonorisation digne des limousines de la marque
  • Sa consommation contenue surtout en version plug-in (moins de 2 l/100 km lors de notre essai)

Mercedes GLC 200

  • Longueur : 4,716 m
  • Largeur : 1.890 m
  • Hauteur : 1,640 m
  • Volume du coffre : 620-1 680 l
  • Consommation moyenne (WLTP) : 7,3-8,2 l/100km
  • Cylindrée : 1.999 cc
  • Puissance : 204 ch
  • Couple : 320 Nm
  • Vitesse Max : 211 km/h
  • Accélération (de 0 à 100 km/h) : 7,8 sec.
  • CO2 (WLTP) : 167-186 g/km
  • Prix de base : 57 621,7€ TVAC
Mots-clés: Essais auto Mercedes
Essai Mercedes GLC 2022 : Digne héritier

Notre sélection d'annonces

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris