Essai Mercedes EQB : la première électrique des familles nombreuses

il y a 1 mois

Version "batterie" du GLB, le Mercedes EQB en conserve un équipement actuellement unique parmi les électriques. Avis aux grandes familles…

Petit à petit, la famille Mercedes EQ s'agrandit. Après le petit et le grand SUV, après la limousine haut de gamme et le "minibus", voici aujourd'hui le SUV compact et familial. Un mot que l'EQB ne prend pas à la légère, vous le lirez plus loin.

Ceci est donc la version électrique du GLB, et la recette est la même que pour les EQC et EQA : on ne crée pas quelque chose de fondamentalement nouveau, on se contente de lisser le design. Le résultat est une face avant assez typique des EQ, à l'aérodynamique logiquement plus efficace que sur le GLB, et une face arrière à laquelle on ajoute une touche de futurisme sous la forme d'un bandeau lumineux qui relie les blocs optiques. Ça et des designs de jantes spécifiques, c'est à peu près tout.

5 à 7

Alors que pour l'EQC, Mercedes avait dessiné un meuble de bord un peu différent de celui du GLC, celui de l'EQB est exactement le même que dans le GLB. Pour les formes en tout cas, puisque sont disponibles (mais pas obligatoires) des habillages et des inserts spécifiques, par exemple de couleur cuivre, teinte associée au monde de l'électrique. Bien entendu, on trouvera aussi des fonctions spécifiques à la transmission électrique dans les menus du système info-divertissement, comme un GPS qui, pour les longs trajets, établira son calcul pour une durée de voyage minimale, en prenant compte des temps de charge. Pour le reste, donc, EQB = GLB, et c'est une bonne nouvelle. Car cela signifie que comme son frère "à pétrole", l'EQB est disponible en version… 7 places. Et c'est actuellement unique pour un véhicule électrique compact. Notez toutefois que ces places 6 et 7 n'ont pas grandi pour l'occasion, et qu'elles conviennent surtout à des occupants de 1,65 m maximum.

419 km

En phase de lancement, Mercedes ne propose qu'une batterie pour le EQB, qui annonce une autonomie moyenne WLTP de 419 km. On peut en revanche choisir la puissance cumulée des deux moteurs (un par train roulant, ceci est donc un 4x4) : 228 ou 292 ch. Plus tard, la gamme comprendra aussi une version monomoteur, et une version de quelque 400 ch. Le prix d'attaque est pour l’heure fixé à 63.041€.

Verdict

Le Mercedes EQB ne se fait pas prier pour faire parler sa puissance et son couple, quelle que soit la version choisie. Mais sa plus grande qualité, c'est le confort. Alors que la plupart des autres véhicules électriques de plus de deux tonnes reposent sur des suspensions très (voire trop) dures, l'EQB reste d'une douceur qui sied à sa marque. Il est ouaté, prévenant, et a en plus la même légèreté dans la direction que le GLB. On en oublierait presque ses 2.175 kilos… jusqu'à ce qu'on observe la conso et l'autonomie. Et avec sa moyenne réelle de plus de 20 kWh/100 km, c'est plutôt 350 km d'autonomie qu'il faut espérer.

Ses bons côtés

-       Ses 7 places, uniques dans cette catégorie

-       Son confort au-dessus de la moyenne

-       Sa direction légère et engageante

Mercedes EQB 300 4Matic

Longueur : 4,684 m

Largeur : 1,834 m

Hauteur : 1,701 m

Coffre : 490

Poids : 2 175 kg

Puissance : 228 ch

Couple : 390 Nm

Vitesse max : 160 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 8,0 s

Autonomie WLTP : 419 km

Prix de base : 63 041€

Mots-clés: Essais auto Mercedes
Essai Mercedes EQB : la première électrique des familles nombreuses
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris