Essai Mercedes Classe S : l'indiscutable patronne

il y a 2 sem. | Stephane Monsin

Oui, vous avez le droit de ne pas aimer la Classe S. Les goûts, c'est subjectif par définition. Objectivement en revanche, cette nouvelle génération est une fois de plus la meilleure de sa catégorie.

 

Permettez-nous d'abord d'être subjectifs, justement. Pour nous, ceci est l'une des plus belles Classe S, toutes générations confondues. Admettons, elle ne change pas radicalement par rapport à sa devancière, mais ses lignes ont été encore épurées, fluidifiées, et l'allure générale y gagne en élégance. Et le changement dans la continuité, ça ne vaut que pour l'extérieur. Car dans la voiture…

 

 

Irréprochable

Dans l'habitacle, tout a été repensé et la pièce maîtresse est le nouvel écran tactile, gigantesque et placé à la verticale. Il est aussi plus bas, dans une position plus ergonomique puisque plus à portée de main. On accède par-là aux innombrables fonctions de la voiture (sécurité, confort, multimédia…), et rien que cet écran place l'ambiance technologique dans un habitacle à la qualité évidemment irréprochable, dont la présentation tient plus de la déco d'intérieur que du design automobile. En deux mots : classe absolue !

 

 

Innovations

Fidèle à sa propre tradition, la nouvelle Classe S propose quelques premières mondiales technologiques, et pas forcément celles qui se voient. La voiture pose en effet de nouveaux jalons en matière de sécurité, avec par exemple le premier airbag frontal aux places arrière, ou la faculté de remonter un côté de la carrosserie en cas d'accident imminent, pour dissiper l'énergie du choc sous la voiture. Ajoutons que le système multimédia MBUX à intelligence artificielle est encore plus… intelligent, et arrêtons là, car plusieurs pages n'y suffiraient pas.

Du coup, on est presque surpris de voir que côté mécanique, rien n'est vraiment nouveau. On retrouve des 6 cylindres en ligne micro-hybridés déjà connus, 286 et 330 ch en diesel, 289 et 457 ch en essence. Des V8 sont annoncés pour plus tard, ainsi qu'une version hybride rechargeable qui disposerait d'une autonomie électrique de… 100 km ! Notez encore que tous ces moteurs sont livrés en série avec la boîte auto 9 rapports et transmission intégrale (sauf 350d), et que l'offre est la même pour la Classe S "courte" (5,18m) que pour la version longue (5,29 m).

 

 

Verdict

Que vous dire sur la conduite de la Classe S que vous n'imaginiez déjà ? Elle est encore meilleure que celle qui était la référence jusque-là : elle-même. Elle a gagné en silence, en confort, en luxe. Elle offre encore plus de sérénité au volant et donne encore plus le sentiment de conduire un objet majestueux. A notre avis, pour trouver plus spécial encore, c'est chez Rolls-Royce qu'il faut aller. Du coup, même à 130.000 euros hors options, une Classe S500 fait figure de bonne affaire. On a donc le droit de préférer une concurrente, pour une question d'attachement à une marque. Mais la meilleure, le mètre-étalon de la limousine de standing, c'est elle. Encore, et toujours.

 

 

VOUS AUSSI VOUS VOULEZ TESTER CETTE VOITURE ?

 

 

Ses bons côtés

- Son élégance jamais tape à l'œil
- Elle reste une pionnière en matière de technologique
- Son confort et son agrément de conduite sont incomparables

Note globale : 19/20

 

Mercedes S500 4Matic

Longueur : 5,180 m
Largeur : 2,100 m
Hauteur : 1,610 m
Coffre : 550 l
Poids : 1 900 kg
Consommation moyenne : 8,0-9,5 l/100 km
Puissance : 457 ch
Couple : 520 Nm
Vitesse max : 250 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 4,9 s
CO2 (WLTP) : 181-216 g/km
Prix de base : 130 075 €

Mots-clés: Essais auto Mercedes
Pages concernant Mercedes
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris