Essai Kia Rio mHEV : Sportive en herbe

il y a 1 mois | Nicolas Morlet

La Kia Rio profite de son léger facelift de mi-carrière pour adopter un nouveau moteur à hybridation légère de 120 chevaux. Une puissance qui se marie à merveille avec sa finition sportive GT Line !

 

Sur le plan du style, les changements apportés à la petite coréenne sont subtils : en prêtant attention, on remarque un bouclier et des optiques avant remaniés. Notre modèle d’essai arborait un pack GT Line, plus agressif grâce à des pare-chocs spécifiques, quelques détails noirs et une jolie double sortie d’échappement.

À l’intérieur, on est bien loin du climat brésilien que pourrait laisser sous-entendre le nom du modèle. Tous les plastiques sont durs et l’ambiance est toujours un brin austère. Le principal changement est l’arrivée d’un écran tactile de 8 pouces pour piloter l’infodivertissement, et d’une dalle de 4,2 pouces supplémentaire dans le combiné d’instrumentation face au conducteur.

 

 

GT… I ?

Le véritable changement se situe sous le capot. Le constructeur propose désormais une motorisation à hybridation légère (mild-hybrid ou mHEV), alliant le petit moteur 1.0l essence à une batterie 48V. Celle-ci alimente un alterno-démarreur renforcé qui assiste le moteur thermique dans les phases d’accélération. L’ensemble développe 100 ou 120 chevaux et jusqu’à 200 Nm de couple.

Dans la version la plus puissante prise en main, la Rio fait honneur à sa présentation sportive. La tenue de route est admirable, et la Coréenne est un véritable régal à conduire ! Collée au bitume, elle n’est que légèrement sous-vireuse, son train arrière restant rivé au sol.

Malheureusement, un comportement aussi agréable, presque sportif, pousse à appuyer sur l’accélérateur, ce qui fait s’envoler la consommation. Cependant, avec un pied léger et de la discipline, il est sans doute possible d’atteindre les 5,6 litres de la fiche technique. Surtout que, au démarrage, la Rio enclenche directement le mode éco. La boîte automatique passe alors souvent en roue libre et coupe le moteur. Dernière nuance du tableau si coloré de la conduite : le confort. Les suspensions sont fermes, et du coup on connaît bien chaque aspérité de la route. Un peu trop bien, même…

 

 

Verdict

Il ne manque vraiment pas grand-chose à cette Rio pour qu’un petit « I » vienne prendre la place du « Line » avec cette motorisation de 120 ch ! Gratifiante à conduite tout en se montrant économique à l’usage selon la manière dont on voudra la mener, la petite Coréenne mérite vraiment que l’on s’y intéresse. Uniquement proposée en finition GT Line, cette Rio mHEV 120ch est loin d’être bradée (23.240€ en boîte manuelle, 1.000€ de plus en automatique !) mais propose en contrepartie un équipement très complet. Avec le petit 1.2l de 84 ch, le tarif débute à 16.690€.

 

 

Ses bons côtés :

- Son comportement routier enjoué et dynamique
- Son équipement de série très complet
- Sa garantie de 7 ans !

 

Note globale : 17/20

 

Kia Rio mHEV GT Line

Longueur : 4,070 m
Largeur : 1,725 m
Hauteur : 1,450 m
Coffre : 300-1 078 l
Poids : 1 230 kg
Consommation moyenne : 5,6 l/100 km
Puissance : 120 ch
Couple : 200 Nm
Vitesse max. : 190 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 10,3 s
CO2 (WLTP) : 126 g/km
Prix de base : 23.240 €

Mots-clés: Essais auto Kia
Pages concernant Kia
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris