Essai Ford Ranger Raptor : Plus féroce que jamais !

il y a 1 sem. | Nicolas Morlet

Le tout nouveau Ford Ranger arrive en concessions. Et c’est par sa version la plus bestiale qu’il entame sa carrière commerciale, le Raptor. Plus féroce que jamais, cette version va ravir les amateurs de pick-up musclé, tout en renforçant encore ses aptitudes loin du bitume.

Dominant de la tête et des épaules le marché des pick-up européens (plus de 50% de parts de marché en 2022 !), le Ford Ranger fait peau neuve. Sa nouvelle face avant le rapproche visuellement de son cousin américain le F-150. Et les ailes élargies, pare-chocs tronqués, protections supplémentaires et garde au sol rehaussée propres à cette version Raptor renforcent encore l’apparence musclée et massive du nouveau modèle. A bord, l’ambiance se fait carrément sportive, avec des sièges parfaitement dessinés qui offrent un maintien impeccable, des logos Ford Performance sur les marchepieds, un volant en cuir perforé et des surpiqûres orange (nouvelle couleur de référence de ce Raptor) omniprésentes. Dans cet univers résolument technologique – en témoigne l’immense écran vertical et l’instrumentation numérique –, les cerises sur le gâteau sont les palettes en magnésium qui permettent de prendre les commandes de la boite automatique à dix rapports.

Encore plus de caractère

C’est bien techniquement que le nouveau Raptor étonne le plus. Le moteur 2.0 bi-turbo diesel n’arrivera que plus tard, et pour l’heure, il est exclusivement proposé avec une motorisation… essence. Un délicieux V6 3 litres de 292 chevaux ! Il apporte donc tout ce qui manquait un peu au précédent : des performances sportives sur route (0 à 100 km/h en 7,9 secondes) et une sonorité bien plus envoûtante ! En gardant à l’esprit qu’il reste pick-up haut sur pattes, et que ses pneus tout-terrain ne favorisent guère la précision de la direction, on prend donc énormément de plaisir à mener ce Raptor tambour battant. Mais il faudra bien sûr se souvenir qu’il avoisine les 2,5 tonnes lors des freinages, et ne pas avoir peur de monter sur la pédale de freins pour ralentir la bête !

Verdict

A des attitudes de sportive sur la route, le Ranger Raptor ajoute un tempérament de feu au-delà du bitume, surtout lorsqu’on passe le curseur sur son mode de conduite « Baja ». Celui-ci ajuste tous les paramètres sur leur position la plus performante (moteur, accélérateur, direction) et relâche au maximum les suspensions exclusives Fox. Résultat : on passe sur les chemins de pierres et de boue à des vitesses où un autre tout-terrain y laisserait des pièces ! Et par ses nombreux réglages mécaniques et électroniques, rocher, dévers ou même… « jump » ne lui font pas peur. Mais il faudra s’affranchir d’une facture plus salée qu’auparavant : plus de 72.000€ TVAC.

Ses bons côtés

  • Son look musclé à souhait
  • Son moteur qui lui procure un agrément inédit
  • Ses incroyables capacités hors du bitume

Ford Ranger Raptor

  • Longueur : 5,360 m
  • Largeur : 2,208 m
  • Hauteur : 1,926 m
  • Charge utile : 652 kg
  • Cylindrée : 2 956 cc
  • Puissance : 292 ch
  • Couple : 491 Nm
  • Vitesse Max : 180 km/h
  • Accélération (de 0 à100 km/h) : 7,9 sec.
  • Consommation moyenne (WLTP) : 13,8 l/100km
  • CO2 (WLTP) : 315 g/km
  • Prix : 72.055 € TVAC
Mots-clés: Essais auto Ford Ranger
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris