Essai Ford Ranger MS-RT : un pick-up… pour la route !

il y a 1 mois

Le Ford Ranger est l’incontestable leader du marché des pick-up en Belgique et en Europe. Un trône que la future génération entend bien conserver. Mais puisque cette dernière n’arrivera que dans plus de 12 mois, l’actuelle mouture reçoit quelques nouvelles séries spéciales pour résister, dont une étonnante version MS-RT dédiée à un usage routier.

En dix ans, le Ford Ranger est passé de 4% de parts de marché sur son segment à… 45% ! Un succès qu’il doit notamment à ses séries spéciales, dont les clients sont particulièrement friands, de l’aveu de Ford. Du coup, ce ne sont pas moins de quatre nouvelles déclinaisons qui viennent gonfler la gamme en guise d’apothéose avant de céder la main à une toute nouvelle génération. S’ajoutent ainsi la Wolftrack, dédiée principalement à un usage professionnel, le Stormtrack pour le tout-terrain chic, et une déclinaison Special Edition pour le fabuleux Raptor. Un volet de benne électrique très pratique fait son apparition. Mais la plus étonnante est sans conteste la version MS-RT spécialement dédiée pour un usage sur asphalte, et une conduite sportive.

Etonnamment dynamique

Comme les Transit Connect et Custom avant lui, le Ranger MS-RT a été retouché par les équipes M-Sport, le partenaire de Ford en rallye. Les changements esthétiques sont évidents et à bord, l’ambiance est au noir intégral, avec surpiqûres et logo MS-RT bien en évidence. Mais surtout, le châssis et les suspensions ont été adaptées pour assurer un meilleur maintien et un comportement plus efficace sur la route. Le Ranger MS-RT est moins sujet au roulis en courbe, sa direction est plus précise et, grâce aux pneus Michelin eux aussi destinés à un usage routier, l’adhérence a été relevée alors que les bruits de roulement ont été réduits. En gardant à l’esprit que ce Ranger ne combat pas les lois de la physique – notamment au freinage –, on peut donc passer les courbes bien plus vite qu’avec les autres modèles. D’autant que la boîte automatique à dix rapports laisse généreusement grimper le moteur dans les tours… Autant que peut en tout cas le faire un 2.0l diesel de 213 ch, identique aux autres versions du pick-up.

Verdict

Si l’on peut être dubitatif quant à la démarche de Ford de proposer un pick-up dédié aux chemins asphaltés, c’est oublier que beaucoup de professionnels achètent aussi ce genre de véhicule par nécessité de tracter de lourdes charges, ce que peut toujours faire ce Ranger MS-RT (jusqu’à 3,5 tonnes). Et si ses pneus et ses suspensions ne goûteront guère aux terrains difficiles, il reste toutefois doté de tout l’attirail de franchissement du modèle (blocage de différentiel, assistant de descente…) pour se sortir d’un mauvais pas occasionnel. Un modèle à part donc, facturé 64.603€ (TVAC) en version double cabine, soit… 3.400€ plus cher qu’un Ranger Raptor. Ouch !

Ses bons côtés :

-          Son look musclé et athlétique

-          Son comportement routier étonnant pour un tel engin

-          Son exclusivité

Ford Ranger MS-RT

Longueur : 5,335 m

Largeur : 1,924 m

Hauteur : 1,837 m

Charge utile: 1 024 kg

Poids : 2.200 kg

Consommation moyenne : 9,4l/100 km

Cylindrée : 1.996cc

Puissance cumulée : 213 ch

Couple : 500 Nm

Vitesse max. : 190 km/h

Accélérations (de 0 à 100) : 9,0s.

Émission CO2 : nc

Prix : 64.603€ TVAC

Mots-clés: Essais auto Ford
Essai Ford Ranger MS-RT : un pick-up… pour la route !
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris