Essai Ford Mustang Mach-e : Tesla, qui ?

il y a 1 mois

Pour son entrée sur le marché de la voiture électrique, Ford s’appuie sur l’image de sa célèbre Mustang. Mais c’est bien d’un autre acteur majeur du segment que le géant américain semble s’être inspiré pour cette voiture. Au point de dépasser le maître ?

 

Que cela plaise ou non, la référence sur le marché de la voiture électrique est une start-up américaine née il y a moins de 20 ans, qui compte sans doute autant de fans séduits par le côté « savant-fou » de son PDG, que de détracteurs qui pointent notamment sa fragilité financière. Avec son Mach-e, Ford espère rallier des partisans des deux extrêmes à sa cause, en offrant des prestations similaires : un look séduisant, des performances de premier ordre, une autonomie « rassurante », et des charges hyper rapides. Le tout, avec le soutien (stabilité, fiabilité, réseau…) d’un groupe reconnu. Et nous ne tournerons pas plus longtemps autour du pot : le pari semble gagné !

 

 

Oui au plaisir !

Nous avons eu en main la motorisation de 258 kW/351 ch qui constituera le sommet de l’offre du Mach-e lors de son lancement officiel en mars, également composée de versions de 294 et 269 ch. Une puissance obtenue sur notre voiture d’essai par la synergie de deux moteurs électriques situés sur chacun des essieux, offrant au passage une transmission intégrale. Mais surtout, les ingénieurs sont parvenus à offrir un tempérament typiquement Ford à leur voiture électrique : sauf à tomber dans la démesure d’une Porsche Taycan, cette Mustang Mach-e est certainement l’électrique la plus intéressante à conduire. La finesse dans la calibration de la direction, l’excellent maintien en courbes – au prix d’un amortissement très ferme – et l’efficacité de la motricité : tout renvoie un feeling très naturel, presque mécanique, ce qui est rarement le cas avec une voiture électrique, aussi performante ou technologique soit-elle ! Ford prêtera même à sourire en proposant un son artificiel de V8 « feutré » en mode Sport. Mode qui nécessitera – au même titre que le système de conduite monopédale très pratique en ville par exemple – de passer par l’écran principal de 15,5 pouces positionné verticalement et dont l’usage est calqué sur celui d’un smartphone ; véritable cœur indispensable à l’usage de l’auto. Ce qui n’est pas sans rappeler la référence précitée…

 

 

Verdict

En plus d’être réellement gratifiant à conduire, le Mach-e semble prometteur sur le plan de l’autonomie. Lors de notre essai mixte sur divers terrains et en variant modes et styles de conduite, la moyenne s’est établie à 23 kWh/100km ; laissant présager une autonomie de plus de 400 km réels (540 km WLTP) grâce à la grosse batterie de 99 kWh ! Et pour la charge, les clients pourront compter sur un accès de 5 ans offert au réseau NewMotion (+1 an chez Ionity) pour charger jusqu’à 150 kW (10-80% en 34 min). Le Mach-e est donc indéniablement bien né, et même son prix, finalement en ligne avec ses prestations, ne devrait pas rebuter la clientèle visée : à partir de 48.000€ ; 64.425€ pour notre modèle d’essai.

 

 

Ses bons côtés

- Ses sensations de conduite
- Son habitacle vaste et technologique
- Son autonomie réelle et sa capacité de charge rapide

 

 

Ford Mustang Mach-e AWD Extended Range

Longueur : 4,713 m
Largeur : 1,881 m
Hauteur : 1,625 m
Coffre : 402 + 81 l
Poids : 2 182 kg
Batterie : 99 kWh
Autonomie WLTP : 540 km
Puissance : 351 ch
Couple : 580 Nm
Vitesse max : 180 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 5,1 s
Prix de base : 64.425 €

 

Mots-clés: Essais auto Ford
Pages concernant Ford
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris